La vérité sur la période fiscale

Mis à jour : févr. 5



La période fiscale. La tempête de l'année ?


Vous avez dû déjà entendre ces mots si vous êtes dans les domaines comptables et financiers.

Ces termes sont utilisés dans les cabinets. En entreprise, on parle plutôt de période de clôture.


Beaucoup d'aprioris tournent autour de la période fiscale : stress, fatigue, surmenage, boule au ventre, grandes amplitudes horaires… Alors, jugement superficiel ou vérité ?



J’avais 22 ans lorsque j’ai fait ma première période fiscale.


C’était dans un cabinet d’expertise comptable de petite taille. Nous étions moins de 10 salariés...

Mais avant de vous raconter mon expérience personnelle, je vais d’abord vous dire ce que c’est qu’une période fiscale.



Qu’est-ce que la période fiscale ?



La période fiscale, ou la période des bilans, commence en général du mois de janvier jusqu'à mi-mai.


Elle dure pratiquement la moitié de l’année. C’est pendant cette période que chaque entreprise doit faire son bilan de l’année qui vient de s’écouler. La période fiscale de 2020 concerne le bilan de 2019.


Pour être plus précise, chaque entreprise doit déposer une déclaration de résultat (n° 2065 et ses annexes (impôt sur les sociétés)) à une date précise.


Cette date dépend du régime fiscal de l’entreprise. En général, les sociétés sont tenues de transmettre leurs liasses fiscales au plus tard 3 mois après la clôture de leurs comptes. Sauf pour celles qui clôturent au 31/12 pour qui l'administration leur donne le droit de les déposer 4 mois après.


Par exemple, le site impots-gouv.fr indique que pour les entreprises soumises à l’IS, la déclaration de résultats n° 2065 de l'exercice clos le 31 décembre 2019 doit être déposée le 5 mai 2020 (délai supplémentaire de 15 jours calendaires en cas de téléprocédures).

Cette déclaration n’est pas anodine. Pour pouvoir la remplir et la déposer, un travail lourd doit avoir été fait en amont : la comptabilité de l’année. Et ce n’est pas une mince à faire !


La période fiscale n’est pas juste synonyme de déclaration des résultats. Au début de l’année, d’autres déclarations doivent aussi être déposées (en plus des taxes habituelles). Ce qui ajoute une charge de travail supplémentaire.


Voir l’échéancier des déclarations 2020


La période fiscale est une période dense pour les comptables. Surtout ceux travaillant en cabinet.

La surcharge de travail est malheureusement assez fréquente...



Mon expérience avec la période fiscale



Pour ma part, je ne vous cache pas que j’ai assez mal vécue cette période. Je n’étais absolument pas préparée à cela.


Je vous explique pourquoi...


Tout d’abord, j’ai été embauché fin janvier, donc en pleine période fiscale. Ce qui n’est pas l’idéal pour débuter en cabinet d’expertise comptable. Je ne le conseille à personne.


D’ailleurs, j’ai eu une sacrée mésaventure à ce moment. Je vous la raconte juste ici.


C’était ma première expérience professionnelle en cabinet. À peine entrée que je devais m’acclimater à une période chargée.


La raison de mon embauche. Je devais prendre la place d’une collègue qui allait partir quelques mois après. Je devais reprendre une partie de son portefeuille de clients.


2 problèmes :

  • Problème n°1 : j’étais sous expérimentée par rapport à elle. Ce qui n’a pas arrangé nos relations…

  • Problème n° 2 : elle n’avait pas le temps de me former (ni la volonté ?).



Je ne vous cache pas que j’ai pensé plusieurs fois suspendre ma période d’essai.


Mais je me suis relevée à chaque coup reçu. Je n’aime pas abandonner… Je voulais aller jusqu’au bout des choses pour me faire une idée objective de ce cabinet.



Cette première période fiscale a été très stressante. Amplitude horaire rallongée, intégration bâclée, absence d’automatisation des process, trop de clients par salarié, problème de management et de communication ...



Attention, je ne blâme pas ce cabinet, mais juste des problèmes organisationnels, les collègues et l’expert-comptable étaient et restent de supers rencontres !


Heureusement, je me suis rattrapée après avec l’expérience. Je suis restée 2 ans et demi dans ce cabinet.



Et j’ai décidé de partir pendant une période fiscale. Oui !



Je voyais trop de problèmes encore non résolus… Et de vieux souvenirs sont remontés en moi. Je l’ai quand même terminée pour ne pas mettre le cabinet dans une situation délicate.



Mais pour ne rien vous cacher, j’avais aussi en tête un projet professionnel qui me tenait à coeur : Les Geeks des Chiffres ♥️



En tout cas, je ne regrette rien, car la période fiscale en cabinet est pour moi la meilleure école pour un comptable. Elle donne beaucoup de compétences et je la trouve super enrichissante dans une carrière.


Je conseille à tous les comptables de tester l’expérience au moins une fois. Et je reste persuadée que mon expérience n’est pas à prendre comme un cas général.



Pour vivre une période fiscale en harmonie, plusieurs choses doivent être mises en place...




10 conseils pour s’organiser pendant la période fiscale




Certains cabinets préparent mieux ses salariés que d’autres à vivre cette fameuse période fiscale.


Un petit exemple juste ici : Vidéo du cabinet Kaliame qui utilise la méthode Kanban pour ses collaborateurs. (Ceci n'est pas un partenariat hein 😅)


Pour vous aider à appréhender cette période de manière sereine, voici nos 10 conseils pour vivre une période fiscale alliant efficacité et sérénité :



  • Conseil #1 : Organiser son temps de travail, comme toute période de rush dans une entreprise : planifier ses journées au maximum, utiliser les méthodes de productivité (pomodoro, mindmapping…), commencer par les tâches les plus difficiles au moment où vous êtes le plus productifs (moi, par exemple, c’est le matin ^^)...


  • Conseil #2 : S’octroyer des moments de détente : faire des pauses toutes les 90 minutes maximum, faire une sieste (si possible), manger équilibré (ne pas sauter la pause déjeuner), jouer au babyfoot avec les collègues, faire du sport ...


  • Conseil #3 : Automatiser le plus possible les process : envoyer des mails de relances automatiques aux clients, paramétrer des modèles de mails, automatiser la saisie comptable et les bulletins de salaires...


  • Conseil #4 : Être bien formé à la clôture des comptes. Et oui, les compétences comptables et fiscales ne s'improvisent pas et vous aurez besoin de bagages solides pour être tout à fait à l'aise avec la discipline...


  • Conseil #5 : Connaître et anticiper les échéances fiscales pour chaque client : faire de la vieille fiscale et tenir un échéancier par client sur excel...


  • Conseil #6 : Être le plus à jour possible de la tenue comptable avant le début de la période fiscale.


  • Conseil #7 : Travailler par projet (méthode agile) pour les “gros” dossiers pour une organisation optimisée.


  • Conseil #8 : Lâcher prise : faire la part des choses entre votre milieu pro et perso (le travail doit rester au travail), faire de la relaxation, méditation...


  • Conseil #9 : Communiquer sur les éventuelles difficultés à l’expert-comptable, chef de mission ou le manager pour trouver une solution rapidement. Rien ne vaut la communication saine dans une entreprise !


  • Conseil #10 : Impliquer les clients sur la période fiscale. Ils doivent connaître la réalité de votre quotidien pour accélérer les process et éviter de vous faire perdre du temps. Vous restez des humains ! Ils vous comprendront...




Les erreurs à éviter pendant la période fiscale




- Se focaliser sur les horaires plutôt que sur la qualité du travail fournie. En Allemagne, par exemple, un salarié qui termine après l’heure est considéré comme mal organisé… En France, la mentalité est bien différente.

Certains collègues ou managers ont tendance à surveiller vos horaires en assimilant temps de travail et travail fournie. “Tu pars maintenant ?(18h30), c’est une expérience que j’ai vécue.


- La procrastination. Vous savez la chose qui vous dit “ah ça, je le ferai demain”. Biensûr, certaines tâches sont plus urgentes que d’autres. Certaines tâches sont plus importantes que d’autres. Mais à force de repousser, vous allez vous y perdre. Mieux vaut 1h de travail efficace que 3h à procrastiner...


- Ne penser qu’au travail et s’oublier soi-même. Vous êtes avant tout un être humain avec des besoins spécifiques. N’hésitez pas à lâcher prise de temps en temps (voir plus haut le conseil #8). Sinon ce sera bientôt le surmenage...




👉 Pour aller plus loin avec nous

> Découvrez toutes nos formations en ligne en comptabilité et gestion financière.

> Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un florilège de contenu pour progresser et s'inspirer sur tous les domaines du chiffre

> Abonnez-vous à notre chaîne Youtube pour découvrir toutes nos vidéos gratuitement.