Explication des 9 principes comptables

Mis à jour : il y a 2 jours

« En comptabilité, il ne faut pas se tromper ! »

Pour cela, il existe un référentiel assez complet exposant des règles gouvernant la comptabilité qu'il est important de connaître pour sa propre culture mais aussi pour tenir une comptabilité irréprochable. 

Tout cela dans le but de respecter l’image fidèle de la situation financière, du patrimoine et du résultat de l'entreprise.


Aperçu des 9 principes comptables :


  • La permanence des méthodes

  • L’indépendance des exercices

  • Les coûts historiques

  • La prudence

  • L’image fidèle

  • La non-compensation

  • L’intangibilité du bilan d’ouverture

  • La continuité d’exploitation

  • L’importance relative


#1 Le principe de permanence des méthodes

En comptabilité, lorsqu’une entreprise décide d'utiliser une méthode de comptabilisation, elle a le devoir de la garder tout au long de sa vie.

C’est utile pour comparer les chiffres de l’entreprise d’une année sur l’autre.

Évidemment, cela reste un principe important mais vous avez la possibilité d'y déroger pour la méthode d’évaluation des stocks par exemple.

La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise utilise-t-elle la même méthode de comptabilisation chaque année ?

-----------------------------


Préparez le DCG avec Les Geeks des Chiffres pour 14,90 /mois par UE.


-----------------------------



#2 Le principe d'indépendance des exercices

Toutes les entreprises doivent retranscrire ses informations financières sur une période donnée qu’on appelle exercice comptable.

Il est interdit d’enregistrer une information d'un exercice futur sur l’exercice actuel, ainsi les charges et les produits doivent être rattachés au cours de l'exercice auquel ils se rapportent. C’est le principe d’indépendance des exercices. 

La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise respecte-t-elle les dates lorsqu’elle comptabilise les opérations liées à son activité ?

#3 Le principe des coûts historiques   

Toutes les entreprises doivent enregistrer :

À leur coût d’acquisition, tous les biens acquis à titre onéreux ;

À leur valeur vénale (ou valeur d’usage), tous les biens acquis à titre gratuit ;

À leur coût de production, tous les produits de l’entreprise.

La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise conserve-t-elle la valeur d’origine de chaque élément lorsqu’elle constate son patrimoine chaque année ? 



#4 Le principe de prudence

Ce principe oblige les entreprises à établir leur comptabilité avec prudence. Elles doivent prendre en compte le moindre risque de diminution de la valeur du patrimoine en constatant la dépréciation de ses immobilisations ou en faisant des provisions par exemple. 

La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise anticipe-t-elle toutes les pertes probables ou certaines dans sa comptabilité ?

-----------------------------


Préparez le DCG avec Les Geeks des Chiffres pour 14,90 /mois par UE.


-----------------------------




#5 Le principe d’image fidèle

Toute comptabilité repose sur trois fondations :

la régularité ;

la sincérité ;

et l’image fidèle.

Cela qui veut dire que toutes les entreprises se doivent de toujours comptabiliser la bonne information en toute transparence.

La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise est-elle toujours de bonne foi lorsqu’elle constate ses opérations dans sa comptabilité ?

#6 Le principe de non-compensation

Pour garder une image fidèle de son patrimoine et de son activité, il est interdit, pour une entreprise, de compenser ses actifs avec ses passifs (bilan) et ses produits avec ses charges (compte de résultat). 


La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise comptabilise-t-elle de manière indépendante des opérations différentes en relation avec le même tiers ?

#7 Le principe d'intangibilité du bilan

En comptabilité, le bilan d’entrée doit coïncider avec le bilan de clôture de l’exercice précédent. Cela veut dire qu’il n’est pas permis de modifier le bilan d’ouverture.

La question à se poser pour respecter ce principe : Les informations sur mon bilan comptable de clôture (fin d’année) sont-elles les mêmes que celles sur mon bilan comptable d’ouverture (début d’année suivante) ? 

#8 Le principe de continuité d’exploitation

Toutes les entreprises doivent poursuivre leur activité normalement, sous entendu qu’elles n’ont pas l’intention de faire de liquidation prochainement. Cela veut dire qu’il est interdit d’anticiper une cessation d’activité prochaine sur les comptes actuels.

La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise qui prévoit de cesser son activité l’année prochaine a-t-elle conservé dans son bilan comptable actuel des dettes qui resteront impayés ?

#9 Le principe d'importance relative

En comptabilité, il faut toujours prendre en compte les événements les plus pertinents. Les informations enregistrées doivent être significatives, c’est-à-dire qu’elles doivent influencer les décisions économiques.

Cela veut dire que les actions qui n'ont pas de valeur ou qui n'ont pas d'impact direct sur l’entreprise n’ont pas besoin d’être signalées en comptabilité.

La question à se poser pour respecter ce principe : Mon entreprise distingue-t-elle les informations significatives des informations superflues lorsqu’elle élabore sa comptabilité ?

Récap’ des questions à se poser :

  • Mon entreprise utilise-t-elle la même méthode de comptabilisation chaque année ?

  • Mon entreprise respecte-t-elle les dates lorsqu’elle comptabilise les opérations liées à son activité ?

  • Mon entreprise conserve-t-elle la valeur d’origine de chaque élément lorsqu’elle constate son patrimoine chaque année ?

  • Mon entreprise anticipe-t-elle toutes les pertes probables ou certaines dans sa comptabilité ?

  • Mon entreprise est-elle toujours de bonne foi lorsqu’elle constate ses opérations dans sa comptabilité ?

  • Mon entreprise comptabilise-t-elle de manière indépendante des opérations différentes en relation avec le même tiers ?

  • Les informations sur mon bilan comptable de clôture (fin d’année) sont-elles les mêmes que celles sur mon bilan comptable d’ouverture (début d’année suivante) ?

  • Mon entreprise qui prévoit de cesser son activité l’année prochaine a-t-elle conservé dans son bilan comptable actuel des dettes qui resteront impayés ?

  • Mon entreprise distingue-t-elle les informations significatives des informations superflues lorsqu’elle élabore sa comptabilité ?   

En conclusion, la comptabilité est règlementée par la loi, on parle même de droit comptable. Il est non seulement interdit de déroger à ces principes comptables mais en plus il est très important de les respecter pour comprendre et analyser au mieux l’activité et le patrimoine d’une entreprise.

LES PRINCIPES COMPTABLES EN VIDÉO 🎥



👉 Pour allez plus loin

💥 Retrouvez toutes nos formations en ligne en Comptabilité et Gestion Financière ici.