top of page

6 Techniques pour Hacker sa Mémorisation et Retenir ses Cours

Dernière mise à jour : 13 juin 2023



La mémorisation est un processus d’acquisition et de maîtrise total de l’information. Elle passe par 3 étapes :

  1. L’encodage

  2. Le stockage

  3. Le rappel (ou récupération)


Notre cerveau 🧠 a besoin de stimulation pour la favoriser et rien de mieux que d'utiliser des méthodes éprouvées pour y parvenir.


Dans cet article, nous allons vous montrer les meilleures techniques de mémorisation que vous pourrez utiliser dans vos études.


Êtes-vous prêt à avoir une mémoire d'éléphant ? 🐘


Au sommaire :


Technique 1 : Le Palais Mental 🏛



1. Qu’est-ce que la technique du Palais Mental ? 🧐


Aussi appelée Méthode Loci, Méthode des lieux ou Palais de la Mémoire, cette technique consiste à associer des idées qui peuvent être illustrées par des images à des lieux ou trajets que l’on connaît.


Elle permet de développer les capacités de mémorisation en faisant appel à la mémoire visuelle et à la zone de l’hippocampe du cerveau.


L’hippocampe est une structure intermédiaire du cerveau qui est à la base des processus de mémoire.


Cette dernière est en interaction avec d’autres parties du cerveau qui convergent des informations émotionnelles et sensorielles et qui vont permettre le stockage à long terme. 🗓


L’hippocampe est un organisme temporaire qui stocke les données de façon temporaire et les transmet dans les néocortex pour les consolider.


Les 6 techniques incontournables pour hacker sa mémorisation

Le Palais Mental est, sans aucun doute, l’une des méthodes les plus utilisées par les champions de la mémoire pour retenir rapidement et efficacement. 😎


Une étude publiée par Science.org a démontré que l’application de cette technique permettait d’améliorer la mémorisation de n’importe quel individu.


Pour ce faire, ils ont étudié le processus d’apprentissage de 23 athlètes mémoriels mondiaux en leur donnant une liste de 72 mots à retenir en 20 minutes.


Les résultats sont bluffants : une moyenne de 71 mots sur 72 retenus. 😱


Ils ont donc décidé de faire l’expérience avec 50 personnes, n’ayant aucune connaissance du Palais Mental. Résultat : mémorisation moyenne de 26 à 31 mots.


Afin de prouver l’efficacité de la méthode, les scientifiques ont réparti ces participants en 3 groupes de formation d’une durée de 6 semaines : 👨🏻‍🏫


  • 1er groupe : Entraînement intensif avec le Palais Mental

  • 2ème groupe : Les contrôles actifs, entraînement moins intensif

  • 3ème groupe : Les contrôles passifs, aucun entraînement


Et résultat : Le 1er groupe a non seulement amélioré sa mémoire à court terme mais aussi celle à long terme. Leur performance est double par rapport aux 2 autres groupes. 👩🏻‍🎓


Le Palais Mental comparatif avec et sans méthode

Donc, comment vous dire ? Cette méthode fonctionne et nous allons vous l'expliquer. Mais d'abord, il est primordial de connaître les différents niveaux de notre mémoire.


2. Quels sont les différents niveaux de la mémoire ? 📊


Notre mémoire possède plusieurs niveaux. Afin de mettre en place la technique du Palais Mental, il est nécessaire de comprendre notre mémoire ainsi que chacun de ses niveaux.


1 - Le niveau à court terme


Aussi appelé “Memoire Sensorielle”, il stocke les données en une durée de très limitée. Cette mémoire fait appel à nos 5 sens en stockant des :

  • Bruits et sons

  • Lieux et visages

  • Goûts et couleurs…


Il sera donc question de mémoire :

  • Visuelle : Vue 👀

  • Auditive : Ouïe 👂🏽

  • Tactile : Toucher ✋🏽

  • Gustative : Goût 😋

  • Olfactive : Odorat 👃🏽


Elle permet de créer une relation entre :

  • données et images

  • fin et début (d’un film, d’un roman, d’une leçon…)

  • information et un goût (vous connaissez le goût du chocolat grâce à votre mémoire gustative 🍫)


2 - Le niveau à moyen terme



Ce niveau est notamment nommé “Mémoire de Travail”.


Cette mémoire permet de traiter une quantité limitée d’informations qui sont stockées dans notre mémoire à court terme. Elle vous donne la capacité de réaliser plusieurs choses en même temps dans un lapsus de temps limité. ⏱


💡 Exemple : Dans la réalisation de vos prises de notes. Vous écoutez en même temps que vous annotez. Votre cerveau absorbe de nouvelles informations en se souvenant de ce que votre professeur a enseigné 30 secondes plus tôt.


3 - Le niveau à long terme


À ce stade, vous stockez des données de façon permanente et dont vous avez besoin régulièrement. Sa durée est illimitée à condition de réutiliser ces dernières de façon répétée et espacée.


💡 Exemple : Lorsque vous êtes comptable, cela devient un automatisme de passer des écritures sur un logiciel. Vous connaissez par cœur les numéros de comptes à utiliser face aux différentes situations. 👩🏽‍💻


Vous faites donc appel à votre mémoire à long terme car vous utilisez les informations qui y sont stockées régulièrement.


3. Comment utiliser la méthode du Palais Mental ? 🤓


Dans un premier temps, vous allez devoir créer votre “Palais” afin de pouvoir y placer les informations.


> Étape 1 : Détermination de votre Palais 🏛


C’est une étape importante mais aussi personnelle. Vous devez choisir un endroit qui vous est familier dans lequel vous stockerez vos informations.


Peu importe le lieu, il faut que vous l’intégriez dans votre cerveau. Cela peut être :

  • Votre maison 🏡

  • Un centre commercial

  • Le chemin que vous réalisez pour vous rendre en cours

  • Un parc…


Privilégiez un emplacement que vous connaissez sur le bout des doigts afin de faciliter tout le processus.


Mais pourquoi ? 🧐


Parce que vous utiliserez les objets qui y sont présents afin de stocker toutes vos données. Une fois votre palais mental construit, vous allez identifier un point de départ et d’arrivée.


Le palais mental

> Étape 2 : Choisir les objets qui seront utilisés pour stocker les informations 🤨


À cette étape, vous allez sélectionner tous les éléments de votre palais mental qui vous serviront de “lieux de stockage”.


Vous pouvez choisir n’importe quel objet :

  • votre porte

  • un couloir

  • une lampe

  • votre lit

  • la télévision

  • un aquarium

  • une PS4

  • un réfrigérateur…


Essayez de vous créer des images mémorables, faites aussi usage de l’humour. Souvent, les choses décalées ont tendance à rester plus ancrées dans nos mémoires que d’autres.


> Étape 3 : Associer ces éléments à des informations de façon stratégique 🤯


Pour faciliter la compréhension de cette partie, nous allons vous donner un exemple concret.


Imaginez un cours de Comptabilité, nous allons prendre un des principes qui est la partie double.


Prenons la cuisine, l’élément que vous sélectionnerez sera un sachet de thé : le compte en T qui correspond à la partie double. ​​🍵


Ce sera un moyen mnémotechnique pour vous souvenir de ce principe.


compte en t comptabilité

> Étape 4 : Développer ces moyens mnémotechniques avec vos sens 😶


Vous allez ensuite faire appel à vos sens afin d’approfondir cette association.


💡 Exemple : Un disque ou un portrait de Michael Jackson pour vous faire rappeler du théoricien Michael Porter. Cela fait appel à votre mémoire visuelle. 👀


Bien évidemment, ce ne sont que des exemples car ce travail est personnel.


> Étape 5 : S’entraîner 📝


Afin de mémoriser chaque information, il est primordial que vous parcouriez régulièrement votre palais mental.


Explorez chaque recoin afin d’en dégager le maximum de données.


4. Exemple concret 🤗


Ceci n’est qu’un exemple, ce travail est personnel mais nous tenons à vous montrer comment se déroule ce processus.


La période d’essai en Droit Social : Pour retenir les règles suivantes :

  • 2 mois pour les ouvriers

  • 3 mois pour les techniciens

  • 4 mois pour les cadres


Imaginez que vous rentrez chez vous et vous tombez sur 2 peintres 🎨 dans votre cuisine. Malheureusement, de la peinture est tombée sur votre ordinateur et vous devez appeler un technicien. Dans l’annuaire, il y a les contacts 📞 de 3 techniciens. Soudain, un énorme bruit vous perturbe. 4 de vos cadres 🖼 préférées sont tombés lors du nettoyage des murs.


5. Et maintenant, un cas pratique pour vous exercer exercice 🤗


> Test 1 : Sans la méthode Loci


Voici la liste de mots que vous avez à retenir en 20 secondes :

  • Chat

  • Banane

  • Citron

  • Australie

  • Cahier

  • Salade

  • Baleine

  • Michael Porter

> Test 2 : En appliquant la méthode Loci

  • Pantalon

  • Dentifrice

  • Poële

  • Chaise

  • Tomate

  • Comptabilité

  • Gomme

  • Chien


Dites-nous en commentaires quels ont été vos scores ! 😁


Technique 2 : La répétition espacée



Bien qu’il soit un organe très puissant, notre cerveau a besoin d’une certaine fréquence de rappel afin que les informations soient mémorisées de façon durable.


La courbe de l’oubli de vous connaissez ?


Découvert en 1885 par Hermann Ebbinghaus (psychologue allemand et spécialiste de l’apprentissage) qui faisait des expérimentations sur lui, il a remarqué que l'information disparaissait si l'on ne revenait pas dessous plusieurs fois.


Afin d’analyser le développement de la mémoire, il fit un test en essayant de retenir le plus de mots possibles d’une liste qu’il avait instauré. Il remarqua que l’apprentissage s’améliorait avec le nombre de répétitions. 😃


Il souligne la nécessité que les intervalles de répétitions doivent être de plus en plus éloignés avec le temps.


Il conclut que la répétition récurrente fixe fermement la mémorisation des données favorisant donc l’apprentissage.


Répétition espacée : Courbe de l'oubli

Pour approfondir cette technique, nous vous invitons à lire notre article sur la méthode des J. Sinon la vidéo est juste ici :




Technique 3 : La mémorisation active 🧠



Cette méthode de mémorisation est basée sur les travaux d'Edgar Dale, professeur américain et chercheur en éducation. Il a développé le “Cône d’Expérience” aussi appelé le cône de l’apprentissage.


Cette “pyramide” illustre la façon dont les personnes retiennent des informations selon les moyens appliqués. 🥸


Cône de l'apprentissage d'Edgar Dale

La mémorisation active est une technique qui implique une action, au contraire de la passive qui ne se contente que d'une simple écoute ou lecture.


Vous serez acteur de votre apprentissage en vous posant des questions sur ce que vous venez d’apprendre. 🤔


  • Que signifie ce terme ?

  • Qu’ai-je appris grâce à ce paragraphe ?

  • Quand dois-je utiliser cette formule ?


De nombreux questionnements peuvent être soulevés. À ce moment, votre cerveau s’efforcera d’y trouver la réponse, a contrario, il sera nécessaire d’y travailler un peu plus. 😮‍💨


Pour illustrer tout cela, nous allons vous montrer un exemple.


Lisez la définition suivante :


> Définition d’un actif


“Un actif est un élément identifiable du patrimoine ayant une valeur économique positive pour l’entité, c'est-à-dire un élément générant une ressource que l’entité contrôle du fait d’évènements passés et dont elle attend des avantages économiques futurs.”


À présent, sans regarder votre écran, définissez ce qu’est un actif.


L’avez-vous réussi ? 😬


À moins de ne connaître cette définition par cœur, nous supposons que votre réponse est non.


Maintenant, nous allons appliquer la méthode du questionnement, voici celles que nous allons nous poser et leurs réponses :


  • Qu’est-ce qu’un actif ?

C’est un élément identifiable ayant une valeur économique positive.


  • À quoi sert-il ?

À générer des avantages économiques futurs.


  • Pour qui ?

Pour l’entreprise qui la contrôle.


  • Comment ?

Grâce aux évènements passés.


Entre nous, n’est-il pas plus facile d’apprendre cette définition de cette façon ? 😉 D’autant plus que sa mémorisation sera bien plus efficace.


Vous comprendrez donc que la mémoire active se différencie de la passive grâce aux efforts d’action que celle-ci demande.


Bien au contraire de la passive qui ne vous demande qu’à être spectateur. 🥱


Comment appliquer la mémorisation active ? 🤔


> Méthode 1 : La lecture active 🤓


La Lecture Active, comme son nom l’indique, engage la concentration du lecteur en le mettant en action physique ou orale.


Elle se fait en 3 lectures : 🧘🏻‍♀️


La première lecture vous permettra de vous familiariser avec le document et ainsi entamer quelques annotations et surlignages.


La deuxième lecture vous demandera une analyse du document afin d’y relever tous les éléments essentiels.


La troisième lecture vous servira à vérifier que le sujet est compris.


Pour cette méthode, les 3 types de mémoire seront requis :

  • 👀 La mémoire visuelle : qui permet d’associer des donnés à des images, schémas, tableaux…

  • 👂🏻 La mémoire auditive : où l’échange à oral est la meilleure façon pour comprendre une information

  • 🧠 La mémoire kinesthésique : pour laquelle l’individu mémorise s’il est dans le feu de l’action ou grâce à un vécu


Grâce à votre type de mémoire, vous pourrez appliquer l’outil qui vous est le plus adapté pendant votre lecture :


> L’annotation

Il sera question d’insérer des commentaires et références ou quelconque annotation importante directement sur votre document.


> La réécriture

Dès lors que vous aurez fini votre lecture, vous réécrivez sur une feuille tout ce que vous avez compris en utilisant vos propres mots.


> Le surlignage

Technique très utilisée pour mettre en avant l’essentiel des informations.


> La mise en page

Le Code Couleur sera à l’honneur. Vous associez une couleur à un type de données.

💡 Exemple : Auteur en rose, date en vert, formule en bleu…


> La lecture à haute voix

Idéale pour les personnes dotées de la mémoire auditive, elle permet de mieux assimiler l’information.


> La transmission

Il sera nécessaire d’enseigner ce que vous avez appris à quelqu’un afin d’analyser votre compréhension du sujet. Si cette personne comprend, bingo, vous maîtrisez le sujet, sinon, retour au bouquin.


> La schématisation

C’est la retranscription des données sous forme de tableaux ou de Carte Mentale.


> Méthode 2 : La méthode Feynman 👩🏻‍🏫


La méthode Feynman décortique l’apprentissage en 4 étapes clé pour faciliter la compréhension de la matière.


Son principe est simple : L’enseignement est la meilleure façon d’apprendre.


“Si vous ne pouvez expliquer quelque chose simplement, c’est que vous ne l’avez pas bien compris” - Albert Einstein 👴🏻

Voici donc les 4 étapes du processus de mémorisation de la méthode Feynman :


> Étape 1 : Définir le sujet à apprendre


Ici s’applique le principe du fractionnement. Si un sujet est trop long, il est nécessaire de le diviser en plusieurs parties stratégiques. 🥒


Une fois que vous aurez votre sujet en tête, il faudra sélectionner le ou les supports de travail sur lesquels vous vous baserez pour apprendre (cours, livres…).


> Étape 2 : Prendre des notes avec ses propres mots


Fermez votre support. 📕

Un résumé de ce que vous venez d’apprendre devra être réalisé avec votre propre vocabulaire.


Toutes les notions essentielles et principaux points à savoir devront y figurer.


Le copié-collé est à éviter. 🙅🏻‍♀️


> Étape 3 : Faciliter la compréhension du sujet


Sans regarder vos prises de notes, essayez d’analyser la façon dont vous enseignerez ce sujet à une personne.


Quelles méthodes utiliseriez-vous ? Quel vocabulaire ? 🤔


Vous concevrez donc une stratégie d’enseignement et pour ce faire, il est important de se mettre à la place d’une personne qui n’a jamais entendu parler de ce sujet.


Vous pourrez utiliser des schémas 📊 et exemples pour faciliter le processus d’instruction.


Mettez-vous à la place d’un professeur, à vrai dire, vous le serez !


> Étape 4 : Tester ses connaissances en l’expliquant


Cette étape ne peut se faire que si les 3 précédentes ont été validées !


Lors de cette dernière phase, vous devez expliquer 🧑🏻‍🏫 le sujet appris à quelqu’un. Cela vous permettra de voir si ce dernier est maîtrisé ou non.


Dites-vous que si vous n’arrivez pas à expliquer la matière à quelqu’un c’est que vous ne l’avez pas compris.


Si c’est le cas, il est primordial que vous releviez vos lacunes afin d’y remédier.


Au contraire, BINGOOOO ! Vous pouvez être fier de vous. 🥳


Technique 4 : La musique 🎼



Silvereco.fr a publié un article qui parle de la puissance des liens entre la musique et la mémoire. Plusieurs neuropsychologues abordent les bienfaits de la musique sur la mémorisation. 🧠


Hervé Platel, professeur en neuropsychologie affirme que :

  • La musique renforce la mémoire et les réserves cognitives”.

  • “La pratique de la musique implique très intensément nos différentes mémoires”

  • “C’est un « sport cérébral » complet”

  • “Tous les systèmes de mémoire sont mis à contribution par la musique et surtout lors de son apprentissage ; mémoire immédiate, motrice, perceptive, sémantique et épisodique sont quasi simultanément convoquées dans de nombreuses situations musicales”


Francis Eustache, neuropsychologue, nous informe que “ La musique a un effet positif sur la « réserve cognitive »”.


Et si la science le confirme, on ne peut qu’approuver ! 🤗


Mais, vous et nous, connaissons, même sans le vouloir, les grands avantages de la musique sur la mémoire.


Eh oui, pensez à toutes ces musiques que vous maîtrisez depuis des années. Vous savez chaque parole et chaque rythme. 🎤 Pour le fun, nous vous mettons celle qui a accompagné les Français lors de la coupe du monde 2018 : "Ramenez la coupe à la maison. Allez les bleus, allezzzz"


Parfois, il nous arrive de passer des années sans écouter une chanson et quand elle passe à la radio, on se souvient de chaque mot. Disons merci à notre mémoire à long terme. ❣️


> Et si nous mettions à profit cette bienfaisance à notre avantage ? 😎


Cette technique s’applique, généralement, où l’apprentissage du par cœur est inévitable.


Vous allez donc sélectionner les informations de votre cours qui doivent être mémorisées comme elles y apparaissent, nous faisons référence aux :

  • Articles de droit

  • Définitions

  • Théories des auteurs

  • Dates historiques

  • Notions à savoir

  • Formules…


Et pour mettre en pratique cette technique, il vous faudra choisir une musique simple qui vous restera en mémoire, comme Baby Shark par exemple. 🦈


Eh oui, cette fameuse chanson qui reste en tête sans en sortir. Et certainement, elle est dans la vôtre en ce moment si vous avez des enfants. . 🤣


Bien évidemment, vous pouvez choisir celle de votre choix et que vous aimez.


Voici un exemple. La définition du passif qui doit être maîtrisée mot par mot :


“Un passif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique négative pour l'entité, c'est-à-dire une obligation de l'entité à l'égard d'un tiers dont il est probable ou certain qu'elle provoquera une sortie de ressources au bénéfice de ce tiers, sans contrepartie au moins équivalente attendue de celui-ci. L'ensemble de ces éléments est dénommé passif externe.”


Essayez de la chanter 🎤 avec le rythme de Baby Shark, n’est-ce pas plus fun ?


Technique 5 : Les moyens mnémotechniques 📝



Les moyens mnémotechniques sont des dispositifs d’aide à la mémoire. Le principe est de créer une structure artificielle d’idées qui sont difficiles à retenir par elles-mêmes. 😢


Il en existe plusieurs types :


1 - Les acronymes et acrostiches 📝


Un acronyme est un mot familier ou mémorisable composé des premières lettres d'une série de mots à retenir.


Il s’agit d’un sigle comme :

  • TVA : Taxe sur la Valeur Ajoutée

  • IFI : Impôt sur la Fortune Immobilière…


Vous avez la possibilité de créer vos propres acronymes en prenant les premières lettres des mots que vous avez à apprendre. 😌


Un acrostiche est une expression ou une phrase dans laquelle la première lettre de chaque mot représente celle d'une liste de mots à mémoriser.


Sans nul doute, vous connaissez la phrase :


> Mais viendras-tu manger Jeudi sur une nappe propre ? 😑


Cette dernière est un acrostiche qui représente l’ordre des planètes du système solaire.


Les acronymes et les acrostiches peuvent être particulièrement utiles lorsque les éléments doivent être mémorisés dans un ordre spécifique.


2 - Les rimes 🗣


Il s’agit de la correspondance de deux mots ou plus avec des syllabes finales à consonance similaire placées de manière à se faire écho.


Voici un moyen très divertissant de retenir des éléments. 🤪


Cette technique vous facilitera l’apprentissage de vocabulaire, de noms d’auteurs, par exemple, le théoricien Crozier le Gozier.


3 - Les images 👀


Ce système consiste à lier des mots à des images. Par exemple, pour se souvenir des sept péchés capitaux :


> L'orgueil, l'avarice, la luxure, l'envie, la gourmandise, la colère, la paresse


La gourmandise, on peut s’en souvenir en imaginant un homme baver sur une glace à la fraise 🍦, la luxure, un homme à polir ses chaussures chères 👞...


Un point souligné est que des images bizarres peuvent amplifier l'efficacité d'un aide-mémoire, un phénomène connu sous le nom d’effet de bizarrerie qui soutient que les éléments associés à des phrases ou des expressions bizarres sont plus facilement rappelés que ceux associés à des phrases ou des expressions courantes.


Technique 6 : Le chunking 🪵



Ce concept a été introduit dans les années 50 par George A.Miller, célèbre psychologue américain et professeur de psychologie dans les prestigieuses universités Havard et Princeton.


Grâce à ses travaux de recherche, la psychologie cognitive a été fondée. 👶🏻


D’après ses expériences, Miller précise que notre mémoire à court terme n’est capable de traiter que 7 plus ou moins 2 éléments, qu’ils soient des mots, des lettres ou chiffres. Ce volume dépend de la complexité de l’information. Il est donc compris entre 5 et 9.


Le “chunking” vient du mot “chunk” qui signifie en Anglais “tronçon” ou “morceau”. 🪵


Son principe est basé sur le fractionnement des données par blocs afin de faciliter leur mémorisation. 🥒


Prenons un exemple : Un numéro de téléphone. Notez la différence :

  • 0 6 8 9 7 6 5 4 4 3

  • 06 89 76 54 43 (chunking)

  • 06 897 65 443 (chunking)


> Voyez-vous la facilité de retenir ce numéro avec la méthode du fractionnement ? 🤔


Mais cette technique va bien plus loin…


Elle suggère le placement d’un plus grand volume de données dans des “chunks” plus petits afin de favoriser la mémorisation rapide à court et long terme. 🤫


Chaque élément peut être inséré dans une catégorie de chunk qui soit logique.


Concrètement, ça donne ça.


Imaginons que ce soir, nous allons préparer le repas suivant :

  • Entrée : Verrines avocat crevette 🥑🍤

  • Plat : Lasagne 🍲

  • Dessert : Tarte aux poires 🥧


Pour cela, nous avons des courses à faires :

  • Avocat 🥑

  • Crème fraîche

  • Crevettes 🍤

  • Lait 🥛

  • Fromage 🧀

  • Beurre 🧈

  • Viande hachée

  • Oignons 🧅

  • Persil 🌱

  • Tomates 🍅

  • Coulis de tomates 🥫

  • Pâtes à lasagne

  • Poires 🍐

  • Sucre

  • Cannelle

  • Pâte sucrée


Afin de mémoriser cette liste, il est possible de la catégoriser des façons suivantes :


Par plat 😋

  • Entrée : Avocat, crème fraîche, crevettes

  • Plat : Lait, fromage, beurre, viande hachée, oignons, persil, tomates, coulis de tomates, pâtes à lasagne

  • Dessert : Poires, sucre, cannelle, pâte sucrée


Par type de produits 🤭

  • Produits laitiers : Beurre, lait, crème fraîche, fromage

  • Produits frais : Poires, persil, oignons, tomates, viande hachée

  • Produits emballés : Pâtes à lasagne et sucrée, coulis de tomates, sucre, cannelle


Par la suite, il vous est plausible d’associer des images à ces éléments.


En Droit des Sociétés, par exemple, il est tout à fait possible de diviser son cours en plusieurs chunks. Prenons le cas d'une SAS. Les chunks associés peuvent être :


  • La constitution

  • Le fonctionnement

  • La direction

  • Le contrôle...


Dans chacun de ses chunks se trouveront les données qui y sont associées.


À présent, passez à l’action ! 🚀


Vous détenez maintenant les 6 meilleures techniques de mémorisation. Il est indispensable à présent de les appliquer. L’important n’est pas de les connaître mais de les exécuter.


Testez-les et sélectionnez celles qui fonctionnent réellement pour vous. Rien ne sert de mettre en pratique 1001 méthodes si seulement 2 vous conviennent.


Bon apprentissage à vous ! Il est temps de passer du 🐟 à 🐘



Commander le livre Mon DCG validé

1 Comment


Many trust that social media businesses and different agencies might create their own digital currencies inside the future, Metaverse despite the fact that regulators would possibly positioned limitations on their potential to accomplish that.

Like
bottom of page