• Nicolas Piatkowski

Les Clés pour Réussir Son DCG en 2020

Mis à jour : il y a 6 jours



Le DCG (Diplôme de Comptabilité Gestion) n’est pas un examen comme les autres. Il vient valider l’obtention d’un niveau Bac+3 en comptabilité, mais ce n’est pas qu’une simple formalité.


Avec 40 % de réussite en moyenne, il requiert une excellente préparation. Un programme riche et complet, des notions sur lesquelles il vaut mieux s'entrainer encore et encore… il y a du pain sur la planche.


Mais travailler dur, avec constance et régularité, risque de ne pas être suffisant. Vous allez aussi devoir choisir vos UE !


Revenons sans plus attendre sur les clés pour réussir son DCG en 2020.


1 - Le choix des UE à passer chaque année, un enjeu stratégique


Vous ne pensiez quand même pas passer les 13 UE obligatoires en une seule session d’examen du DCG, si ?


Bon courage si c’est le cas, mais nous vous recommandons plutôt une réflexion stratégique. La formation dure trois ans, l’idéal est donc de passer 4 épreuves par session d’examen du DCG tout au long de cette période.


Les matières ne sont pas toutes indépendantes les unes des autres. Au niveau des priorités, organisez-vous donc ainsi :


Travaillez sur :



Ensuite, c’est à vous de voir quelles matières sont facilement assimilables ensemble. Cherchez des complémentarités et des affinités pour établir votre planning.


N’oubliez pas non plus l’épreuve d’anglais ! Prenez le temps de faire des progrès avant d’y passer.


Une dernière astuce concernant les matières s’adresse aux polyglottes : profitez du fait de plusieurs langues pour aller chercher des points à l’épreuve facultative de langue étrangère.





2 - Booster ses facultés naturelles (méthode garantie sans dopage)


La seconde clé de la réussite du DCG en 2020 est d’optimiser vos aptitudes. Votre concentration, votre mémoire et votre capacité d’apprentissage sont les piliers de votre succès à l’examen.


Sauf que d’une part, nous sommes tous constitués d’une manière différente, mais surtout d’autre part, nous n’exploitons pas tout notre potentiel. Loin de là, même.


Pourtant, avec les bons réflexes et des habitudes de vie saines, il devient plutôt simple d’augmenter ses facultés naturelles. Et ce, sans dopage, promis !


> Bien dormir et se reposer suffisamment


On ne le répètera jamais assez : le repos est une composante essentielle de la progression. En sport, en révision, en formation… c’est le seul moyen de maintenir son esprit en pleine forme et de garder intactes ses capacités.


Plus la fatigue se fait ressentir, plus votre concentration et votre productivité s’amenuisent. Et si cela se produit, mieux vaut tout arrêter et aller se reposer.


Dormir suffisamment (entre 7 et 9h selon les personnes), ne pas se coucher trop tard, faire des siestes si besoin : ce ne sont pas des privilèges, ni du luxe. C’est indispensable pour mettre toutes les chances de votre côté et réussir votre DCG en 2020.


> Manger équilibré et en bonne quantité (sans oublier de boire)


Comment avancer sans carburant ? Votre nourriture et boisson permettent à votre corps de se recharger et à votre cerveau de fonctionner correctement. Manger gras, sucré ou salé nuit à vos capacités mentales, ça a été prouvé (désolé). 😓


En revanche, manger sain, équilibré et ne pas lésiner sur les fruits et les légumes tout en limitant la viande, c’est la clé pour un fonctionnement optimal de votre corps.


Alors on mange bien, mais on ne mange pas trop non plus. Et on n’oublie surtout pas de rester hydraté(e) ! Boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour (et pas de soda ou autre jus de fruit) est indispensable pour hacker son propre système.





> Cultivez votre motivation au quotidien


Rester focus sur le DCG au fil du temps n’est pas forcément de tout repos. Garder une motivation forte n’est pas toujours simple et parfois, vous risquez d’avoir des moments difficiles.


Pour rester productif et efficace, il est important de cultiver une motivation solide. Pour cela, gardez à l’esprit que le DCG est votre objectif ultime. C’est ce pourquoi vous vous battez depuis si longtemps. Mais c’est aussi le bout du tunnel : une fois validé, vous pourrez passer à autre chose et évoluer vers de nouvelles aventures plus palpitantes.


Permettez-vous aussi des loisirs, des sorties, du sport, des petits plaisirs et des récompenses, cela vous aidera à avancer.


Courage !


🔥 D'ailleurs, j'en profite pour vous diriger vers un article afin de vous donner des astuces pour booster votre productivité :


De la Procrastination à l'Ultra Focus : Le Secret de Ma Méthode.




> Lutter contre le stress


Le stress est votre ennemi.


C’est l’ennemi de votre mémoire, de votre concentration, de votre efficacité et même de votre santé.


Alors il va falloir apprendre à l’apprivoiser pour l’empêcher de nuire à vos facultés, capacités et aptitudes naturelles. Si possible même le combattre et l’éradiquer, ou au moins essayer.

Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous : la méditation, le sport, les exercices de respiration, la sophrologie, le yoga, l’homéopathie et même d’autres méthodes plus drastiques comme l’hypnose.


Tant que cela reste efficace et sain, il n’y a pas de soucis.


Le “stress positif” n’existe pas. Dans tous les cas, il risque juste de bloquer vos synapses et de placer votre cerveau en mode “survie”, limitant vos facultés mentales.


3 - Bien gérer l’avant et le déroulement de l’examen du DCG


Commencez déjà par maximiser vos chances de réussite au DCG en préparant toutes vos affaires la veille.


Le jour J, prenez un bon petit-déjeuner et mettez-vous en route en faisant en sorte d’arriver en avance. Prenez vos dispositions concernant le trajet pour éviter tout stress inutile lié à un problème de transport.


Pendant le DCG, tâchez de bien gérer le temps imparti, à lire 2 fois le sujet avant de commencer et à bien vous relire une fois terminé.


Prenez aussi en compte le barème pour tenter d’obtenir un maximum de points. Si vous devez laisser de côté certaines parties par manque de temps, priorisez.


4 - Travailler régulièrement, lire et relire, s’entraîner et encore s’entraîner


Pour ce dernier point, il risque de ne pas y avoir de grande surprise. Parfois, il est inutile de réinventer la roue : il suffit de revenir aux sources.


Le travail paie, mais seulement le travail régulier : dès le départ, constant, sans impasses. Le travail régulier est celui qui ne se contente pas du minimum vital. C’est celui qui avance au même rythme que la musique et qui ne laisse aucune notion du programme de côté, ni au départ, ni à la fin.


Pour être totalement et sainement assimilée, une leçon doit être lu et relue jusqu’à ce qu’elle n’ait plus de secrets pour vous.


C’est peut-être ça le secret de la réussite au DCG : qu’il n’en ait plus aucun pour vous…


Et l’entraînement dans tout ça ? La pratique ? C’est juste fondamental, surtout quand on étudie les chiffres et des notions théoriques. Tant que vous ne maîtrisez pas parfaitement tous les cas pratiques, continuez de vous entraîner.


Voilà donc les grandes clés de la réussite au DCG en 2020. Vous avez vos chances. Vous avez aussi les capacités.


Qu’allez-vous en faire ? Allez-vous exploiter tout votre potentiel ou faire le choix d’utiliser votre “talent” naturel pour réussir ? Nous vous conseillons vivement la première option… et vous souhaitons bonne chance (même si la chance n’a rien à voir au DCG).


👉 Pour aller plus loin avec nous



> Découvrez toutes nos formations en ligne en comptabilité et gestion financière.

> Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un florilège de contenu pour progresser et s'inspirer sur tous les domaines du chiffre

> Abonnez-vous à notre chaîne Youtube pour découvrir toutes nos vidéos gratuitement.