Par Nicolas Piatkowski  - 6 juin 2018 

À quoi ressemblera le financier de demain ?

 

La finance est probablement l’une des industries qui est en train de changer le plus rapidement. Chaque jour, les médias nous parlent de FinTech, de nouvelles banques en lignes et de crypto-monnaies.

La finance est une industrie qui a toujours été performante et qui sait attirer les meilleurs talents. Cependant, elle est en proie à des changements. Dans ce contexte, la figure du financier évolue elle aussi. Le financier de demain sera plus efficace, plus cultivé travaillera davantage avec les données.

 

1. Automatisation : le financier de demain sera plus efficace

L'automatisation est l'alternative, en vogue, au traitement manuel. En automatisant les rapprochements de comptes, les écritures dans le livre des comptes, les rapprochements de transactions et d’autres opérations financières quotidiennes, les comptables peuvent gagner chaque jour de précieuses minutes.

 

Il existe maintenant des outils très transparents pour collecter, gérer, suivre et analyser les données financières. En automatisant le processus de clôture des comptes, les entreprises peuvent plus facilement vérifier l'exactitude des données relatives aux différentes opérations comptables. Avec moins de temps consacré à la validation des données, le personnel financier et comptable réalise une clôture plus efficace et plus rapide.

 

Ce gain d’efficacité les libère. Ainsi, ils peuvent allouer une partie plus importante de leur temps pour aider à la stratégie et améliorer la santé financière de l'entreprise.

Cette vague d’automatisation ne fait que progresser. Une partie plus importante de comptes d’entreprises sont auto-certifiés chaque mois, ce qui permet d'économiser énormément de temps, temps qui est désormais consacré à un travail d'analyse et de recherche, et donc à plus forte valeur ajoutée. L'automatisation de la clôture financière aide les comptables à réconcilier des millions de transactions en une fraction du temps que cette tâche a absorbé auparavant.

 

Les autres avantages de cette automatisation comprennent une visibilité sans précédent sur le rapprochement des comptes et le processus de clôture financière (car toutes les opérations sont numérisées et enregistrées), une plus grande confiance dans l'exactitude des chiffres, une meilleure efficacité des flux de travail et des risques de conformité minimisés.

2. Digital : le financier utilisera le digital au quotidien, et ça sera normal

Il y a 20 ans, de nombreuses grandes entreprises ont construit des départements “numériques” pour faire face à une vague d'intérêt pour le commerce en ligne.

Finalement, c'est devenu la nouvelle normale. Le développement d’Internet et les investissements importants dans les technologies ont entraîné des progrès sans précédent dans le numérique.

 

La vague « numérique » d'aujourd'hui a les mêmes marqueurs : des équipes, des budgets et des ressources distincts pour faire avancer un agenda numérique. Ce programme s'étend de l'expérience client au big data et à l'analyse en tout genre.

 

Dans les services financiers, nous avons vu cette approche appliquée aux paiements, à la banque de détail, à l'assurance ou à l’entreprise, et migrer vers des secteurs institutionnels tels que les marchés de capitaux et les banques commerciales.

Ainsi, qu’il travaille en banque, en entreprise ou sur les marchés, le financier de demain sera familier avec les outils du digital.

3. Données : le financier de demain les utilisera au quotidien

Les données des clients ont toujours été un facteur décisif pour les institutions financières. Les banquiers prennent leurs décisions de crédit en fonction de votre score de crédit, tandis que d’autres partenaires analyserons la probabilité de travailler avec vous en fonction de vos ratios.

 

Au fur et à mesure que les personnes et leurs appareils deviennent plus interconnectés, de nouveaux flux de données émergent en temps réel, et avec eux des innovateurs qui utilisent ces données pour soutenir la prise de décision financière.

 

À mesure que ces modèles et dispositifs s’amélioreront, nous verrons probablement de plus en plus d'entreprises et de services financiers travailler pour inciter leurs clients à adopter de meilleurs comportements et une gestion des risques plus prudente. Ça sera aussi le rôle du financier de demain.

4. Démocratique : le financier de demain partagera son savoir avec un plus grand nombre

Nous assistons à une véritable démocratisation de la finance, et c’est notamment ce que souhaite Les Geeks des Chiffres. A titre d’exemple, le secteur de la Fintech créé des opportunités et conduit au changement. Ainsi, des opportunités financières sont offertes à beaucoup plus de gens. Les consommateurs connaissent mieux les fonctionnements de leur finance. Les frais facturés ne seront plus disproportionnés par rapport au service et les économies et les investissements généreront de meilleurs rendements pour les personnes qui les détiennent.

 

L'environnement créé par les banques a rendu plutôt difficile l'entrée de nouveaux concurrents sur le marché. En conséquence, les nouvelles entreprises du monde de la fintech ont dû introduire une plus grande transparence pour être compétitifs. Avec plus de transparence vient une meilleure connaissance, une plus grande liberté et un plus grand choix.

 

Ce mouvement a entraîné une petite révolution dans le secteur. Dans quelques années, l'équilibre des pouvoirs dans la relation entre le consommateur et les fournisseurs de services financiers aura fondamentalement changé. La culture financière sera plus équitablement partagée à grande échelle.

5. Apprentissage : le financier de demain ne cessera de se cultiver

Dans le monde de la finance aujourd'hui, la seule constante est le changement. Il y a d'innombrables innovations, des développements technologiques et des objectifs changeants, qui donnent l'impression que le simple maintien du statu quo peut être un défi.

 

Cependant, ces changements sont le plus souvent mis en œuvre afin de rendre les entreprises plus efficaces. Au fur et à mesure que les demandes changent, les gens doivent aussi bien se développer pour le développement personnel que pour aider l'entreprise à continuer d'innover.

 

Une entreprise ambitieuse doit employer des individus motivés et désireux de développer leur potentiel grâce à la formation. Il incombe donc au financier de demain de rester cultiver pour être à la pointe de la connaissance.

  • Voir d'autres articles👇 : 

Article : 4 raisons qui prouvent que le digital learning est utile pour la montée en compétences des salariés

Article : Pourquoi avoir une culture cash en entreprise est-il si important ? 

Article : Cours à distance en comptabilité 

  • Nous suivre sur les réseaux sociaux : 

Youtube 

Facebook

Linkedin 

Copyright : 2019 SAS Nisop - Tous droits réservés - OF enregistré sous le n° d'activité 11 75 51616 75 - Tél : 01 48 30 12 32