top of page

DSCG UE 5 MSI : 150 questions de révision pour les examens


DSCG Question MSI UE5

L’UE5 MSI du DSCG, Management des systèmes d’information est une matière importante dans le monde de l'expertise comptable. Elle permet aux étudiants de comprendre comment l’information stratégique est gérée et protégée dans les entreprises. C’est aussi une matière avec laquelle vous pouvez obtenir quelques points d'avance !


Nous vous avons préparé 150 questions pour couvrir tout le programme et vous aider à réviser efficacement. Ces questions vous permettront de tester vos connaissances et de vous préparer au mieux pour l’examen.


Révisez et entraînez-vous avec vos proches en répondant aux questions. Bonnes révisions ! 🏋️‍♂️


Au sommaire :



🤓 Mais d'abord, il est possible d'obtenir le format "Flashcard" de ces questions, rendez-vous ici pour télécharger gratuitement une partie.


I / DSCG UE 5 : La gouvernance des systèmes d’information (SI) en 26 questions

1 / Quelle est la mission principale de la DSI ?

La DSI est responsable de la stratégie et de la gestion des technologies de l’information, en veillant à ce que les systèmes informatiques soient alignés sur les objectifs de l’entreprise et contribuent efficacement à ses performances et à sa compétitivité.


2 / Quels sont les métiers de la DSI ?

Les métiers de la DSI incluent l’étude et le développement, la production, le support, la sécurité et le contrôle de gestion.


3 / Qui sont les parties prenantes internes de la DSI ?

Les parties prenantes internes de la DSI sont la Direction Générale, les différents départements de l’organisation et les utilisateurs des systèmes d’information.


4 / Quelles sont les parties prenantes externes de la DSI ?

Les parties prenantes externes de la DSI comprennent les éditeurs de logiciels, les prestataires de services, les régulateurs, les fournisseurs et les clients.


5 / Quels sont les deux types d’organigrammes couramment utilisés dans une DSI ?

Les deux types d’organigrammes sont l’organigramme classique et l’organigramme matriciel.


6 / Quel est l’intérêt de l’organigramme matriciel dans une DSI ?

L’organigramme matriciel permet à chaque DSI d’être plus proche des utilisateurs et de disposer d’experts par métier ou par pays.


7 / Quelle est la mission principale de la stratégie SI ?

La stratégie SI est le plan directeur qui aligne les systèmes d’information avec les objectifs stratégiques de l’entreprise, en optimisant l’utilisation des ressources IT pour soutenir et améliorer ses opérations et sa compétitivité.


8 / Qu’est-ce que l’alignement stratégique du SI ?

L’alignement stratégique du SI consiste à mettre en place un SI cohérent avec la stratégie globale et les stratégies métiers de l’organisation.


9 / Quelle est la différence entre la stratégie globale et la stratégie SI ?

La stratégie globale concerne les orientations à long terme, les objectifs et l’allocation des ressources, tandis que la stratégie SI se concentre sur l’alignement des systèmes d’information avec ces objectifs.


10 / Quel rôle joue le schéma directeur du SI dans l’organisation ?

Le schéma directeur du SI est un plan stratégique qui définit la vision, les objectifs et les moyens pour développer et gérer les SI, alignant la technologie informatique avec les stratégies globales de l’entreprise.


11 / Quelles sont les principales composantes d’un tableau de bord de DSI ?

Un tableau de bord de DSI comprend des KPI (indicateurs clés de performance) et des graphiques visuels pour surveiller les performances des systèmes d’information.


12 / Quel type de SI fournit des informations essentielles aux dirigeants de l’entreprise pour les aider à prendre des décisions stratégiques ?

Les systèmes d’information de direction (SID) sont conçus pour cela. Par exemple, un système de Business Intelligence (BI) fournit des informations au DG d’une société.


13 / Quel type de SI enregistre et gère efficacement les transactions quotidiennes d’une organisation, telles que les ventes et les achats ?

Les systèmes transactionnels (STT) sont responsables de cela. Par exemple, un système de caisse enregistreuse dans un supermarché.


14 / Quel système d’information gère et analyse les interactions de l’entreprise avec ses clients actuels et potentiels ?

Le système de gestion de la relation client (CRM) remplit cette fonction.


15 / Quel système d’information optimise et gère l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, de la production à la distribution ?

Le système de gestion de la chaîne d’approvisionnement (SCM) est conçu pour cela.


16 / Qu’est-ce qu’un progiciel et quel est son principal avantage par rapport aux applications spécifiques ?

Un progiciel est un ensemble de logiciels standardisés et complets, conçus pour répondre aux besoins généraux d’une entreprise. Son principal avantage est le coût réduit, car les coûts de développement sont répartis entre plusieurs utilisateurs.


17 / Quels sont les deux principaux inconvénients d’un progiciel ?

Les deux principaux inconvénients d’un progiciel sont le manque de personnalisation et la complexité qui peut inclure des fonctionnalités inutiles.


18 / En quoi les applications spécifiques sont-elles différentes des progiciels et quels sont leurs avantages ?

Les applications spécifiques sont des logiciels développés sur mesure pour répondre aux besoins uniques et spécifiques d’une organisation. Leurs avantages incluent une personnalisation précise et une flexibilité accrue.


19 / Qu’est-ce qu’un logiciel libre et pourquoi pourrait-il être avantageux pour une entreprise ?

Un logiciel libre est un logiciel dont la licence permet à tout utilisateur de l’utiliser, de le modifier et de le redistribuer librement. Il est avantageux pour une entreprise en raison de son coût généralement gratuit ou faible et de la possibilité de le personnaliser.


20 / Quelle est la différence entre un logiciel libre et un logiciel propriétaire en termes de support utilisateur ?

Un logiciel libre offre souvent moins de support officiel par rapport aux logiciels propriétaires, qui bénéficient généralement d’un support professionnel et dédié.


21 / Qu’est-ce que le BYOD et quels sont les enjeux pour la Direction des Systèmes d’Information (DSI) ?

Le BYOD (Bring Your Own Device) est une pratique où les employés utilisent leurs appareils personnels pour accéder aux ressources de l’entreprise. Les enjeux pour la DSI incluent la nécessité de rendre ces applications accessibles en toute sécurité.


22 / Quels sont les avantages d’un Système d’Information Interorganisationnel (SIIO) ?

Les avantages d’un SIIO incluent l’amélioration de la collaboration, l’efficacité opérationnelle accrue, et l’accès à des informations plus larges et actualisées.


23 / Quels sont les “7 V” du Big Data et pourquoi sont-ils importants ?

Les “7 V” du Big Data sont Volume, Vélocité, Variété, Valeur, Visualisation, Véracité et Variabilité. Ils sont importants car ils décrivent les caractéristiques essentielles des données massives et les défis associés à leur gestion.


24 / Quelle est la différence entre les données structurées et les données non structurées ?

Les données structurées ont un format organisé et facile à rechercher, comme les tableaux Excel ou les bases de données SQL. Les données non structurées ont un format irrégulier et sont difficiles à analyser automatiquement, comme les emails ou les vidéos.


25 / Qu’est-ce qu’un data lake et comment diffère-t-il d’un data warehouse ?

Un data lake est un vaste réservoir de stockage pour conserver de grandes quantités de données brutes dans leur format d’origine, tandis qu’un data warehouse est une base de données centralisée pour stocker et analyser des données structurées.


26 / Quels sont les avantages et les inconvénients de l’utilisation du cloud par rapport à un datacenter ?

Le cloud offre une accessibilité et une échelle flexible sans posséder physiquement les ressources, tandis qu’un datacenter implique la possession et la gestion de matériel informatique sur site, ce qui peut être plus coûteux et moins flexible.



II / DSCG UE 5 : La gestion de projets SI en 46 questions


27 / Qu’est-ce qu’un projet SI selon l’Afnor et quelles sont ses caractéristiques principales ?

Un projet SI est une action spécifique et nouvelle qui structure méthodiquement une réalité à venir sans équivalent préalable. Ses caractéristiques principales incluent un ensemble d’activités coordonnées, une date de début et de fin, et l’atteinte d’un objectif conforme à des exigences spécifiques.


28 / Pourquoi est-il essentiel de réaliser une étude de faisabilité pour un projet SI et quels éléments doit-elle vérifier ?

Une étude de faisabilité est cruciale pour éviter l’échec d’un projet SI, qui peut impacter fortement les affaires d’une entreprise. Elle doit vérifier l’alignement avec la stratégie de l’entreprise, la culture de résistance au changement, l’adhésion de la hiérarchie, et d’autres éléments clés.


29 / Quel est le rôle du Chef de projet dans un projet SI et qui sont les autres acteurs principaux ?

Le Chef de projet coordonne les activités, gère les ressources et assure la liaison entre toutes les parties prenantes. Les autres acteurs principaux incluent la Maîtrise d’Ouvrage (MOA), la Maîtrise d’Oeuvre (MOE), le Comité Directeur (CODIR), et le Comité de Pilotage (COPIL).


30 / Quelle est la différence entre la Maîtrise d’Ouvrage (MOA) et la Maîtrise d’Oeuvre (MOE) dans un projet SI ?

La MOA représente les besoins et les exigences de l’entreprise, tandis que la MOE est responsable technique du projet et met en œuvre la solution SI en accord avec les spécifications de la MOA.


31 / Quelles sont les caractéristiques et les limites de la méthode en cascade dans la gestion de projet SI ?

La méthode en cascade est une approche séquentielle avec des phases clairement définies, offrant clarté et facilité de planification. Ses limites incluent la rigidité et les coûts élevés pour les modifications tardives.


32 / En quoi la méthode des cycles en V diffère-t-elle de la méthode en cascade et quels sont ses avantages ?

La méthode des cycles en V suit une progression séquentielle avec un fort accent sur les tests à chaque étape. Elle offre une meilleure qualité grâce à la détection précoce des erreurs mais partage la rigidité de la méthode en cascade.


33 / Qu’est-ce que les méthodes Agiles et quels bénéfices apportent-elles à la gestion de projet SI ?

Les méthodes Agiles mettent l’accent sur la flexibilité, la collaboration d’équipe, et l’adaptabilité aux changements avec des cycles de développement itératifs, favorisant des livraisons rapides et une meilleure satisfaction client.


34 / Quels sont les inconvénients potentiels de l’utilisation des méthodes Agiles dans les projets SI ?

Les inconvénients des méthodes Agiles incluent une planification moins précise, le risque de dérives de portée, et la dépendance à des équipes hautement qualifiées et une communication efficace.


35 / Quelles sont les cinq étapes du cycle de vie d’un projet selon la norme AFNOR ?

  • Étude préalable

  • Conception

  • Réalisation

  • Mise en œuvre

  • Évaluation

36 / Qu’est-ce qu’un jalon dans le contexte d’un projet SI et pouvez-vous donner un exemple ?

Un jalon est une date importante fixée généralement à la fin d’une étape, comme la livraison du cahier des charges.


37 / Comment les estimations de temps sont-elles généralement calculées dans la gestion de projet ?

Les estimations se font en jour/homme, par exemple, 50 jours/homme pour la phase de conception.


38 / Nommez deux méthodes d’estimation des délais d’un projet et expliquez brièvement chacune.

  • Estimation par Analogie : compare le projet actuel avec des projets similaires passés.

  • Estimation Bottom-Up : décompose le projet en petites tâches et additionne le temps nécessaire pour chacune.


39 / Qu’est-ce que la méthode de calcul à l’avancement et à quoi sert-elle ?

C’est une technique pour évaluer l’état d’avancement d’un projet en comparant les travaux réalisés avec le plan initial.


40 / Qu’est-ce que l’ordonnancement et pourquoi est-il important dans la gestion de projet ?

L’ordonnancement est le processus de planification des tâches d’un projet dans un ordre logique, en tenant compte des délais et des ressources


41 / Quelles sont les étapes clés pour créer un diagramme de Gantt ?

  • Lister les tâches

  • Déterminer la durée des tâches

  • Fixer les dates de début et de fin

  • Créer le diagramme

  • Ajuster et mettre à jour


42 / Qu’est-ce que le chemin critique dans la gestion de projet ?

C’est la séquence la plus longue d’activités qui doit être achevée à temps pour que le projet respecte son échéance finale.


43 / Quels sont les avantages et inconvénients du diagramme de Gantt ?

  • Avantages : Visibilité des tâches, identification des dépendances, facilité de communication.

  • Inconvénients : Complexité pour les grands projets, rigidité, se concentre sur la planification temporelle.


44 / Comment calcule-t-on la marge libre d’une tâche et quelle est sa formule ?

La marge libre est le temps supplémentaire pour une tâche sans retarder le projet.

Formule : Date au plus tôt de l'étape suivante - Durée de la tâche - Date au plus tôt de l'étape précédente


45 / Quels sont les avantages et inconvénients du diagramme de Pert ?

  • Avantages : Aide à la planification, visualisation des dépendances, identification du chemin critique.

  • Inconvénients : Complexité pour les grands projets, estimations incertaines, manque de détails sur les ressources.


46 / Quels sont les principaux référentiels et normes à connaître pour le pilotage d’un projet SI ?

ITIL, ISO (comme ISO 21500 et ISO 10006), Cobit, CMMI, et Prince 2.


47 / Quelles sont les étapes clés de la conduite du changement dans un projet ?

  • Définir les objectifs/impact du changement

  • Identifier les parties prenantes et leurs rôles

  • Élaborer un plan de communication

  • Former et soutenir les utilisateurs

  • Implémenter le changement progressivement

  • Recueillir les retours et ajuster le plan

  • Animer des ateliers de feedback et d’ajustement


48 / Quelle est la différence entre un Cahier des Charges Fonctionnel et un Cahier des Charges Technique ?

Le Cahier des Charges Fonctionnel décrit les besoins et fonctions du point de vue de l’utilisateur, tandis que le Cahier des Charges Technique détaille les spécifications techniques et contraintes opérationnelles.


49 / Qu’est-ce qu’un PAQ et quel est son rôle dans la gestion de projet ?

Un PAQ (Plan d’Assurance Qualité) décrit les procédures et normes pour garantir la qualité des produits/services tout au long du projet.


50 / Pourquoi est-il important d’intégrer un PAQ dans le cahier des charges d’un projet ?

Pour s’assurer que toutes les étapes du projet respectent les normes de qualité établies et pour maintenir la cohérence et l’efficacité des processus.


51 / Qu’est-ce que le suivi de projet et quel est son objectif principal ?

Le suivi de projet mesure les écarts en termes de délais, de coût et de qualité avec pour objectif de constater rapidement les écarts pour les réduire au mieux.


52 / Comment calcule-t-on la Value Cost (VC) et que signifie un VC négatif ?

La VC se calcule par la formule : CBTE - CRTE.

Un VC négatif signifie que le projet présente plus de dépenses que ce qui était prévu.


53 / Qu’indique un Value Schedule (VS) négatif ?

Un VS négatif indique que le projet avance moins vite que prévu.


54 / Quelles sont les trois principales stratégies de déploiement d’un projet SI ?

Les trois principales stratégies de déploiement sont le Déploiement Direct (Big Bang), le Déploiement Progressif et le Déploiement Parallèle.


55 / Quel est le but de la phase d’après-projet ?

La phase d’après-projet vise à évaluer les performances et l’efficacité du système ou de la solution implémentée, à s’assurer que le projet délivre la valeur attendue et à tirer des leçons pour les futurs projets.


56 / Quels sont les deux principaux types de maintenance et en quoi consistent-ils ?

La maintenance corrective consiste à réparer les défauts et dysfonctionnements pour restaurer le fonctionnement normal du SI, tandis que la maintenance évolutive implique la mise à jour et l’amélioration du SI pour répondre à de nouveaux besoins ou intégrer de nouvelles technologies.


57 / Qu’est-ce qu’un contrat de maintenance et quelles sont les principales obligations des deux parties ?

Un contrat de maintenance est un accord entre un fournisseur de services et une entreprise pour l’entretien régulier et la réparation du matériel ou du logiciel. Le fournisseur doit assurer les services de maintenance selon le contrat, et le client doit payer les frais convenus et fournir l’accès nécessaire.


58 / Comment calcule-t-on le TRS (Taux de Rendement Synthétique) et que représente-t-il ?Le TRS se calcule par la formule : Taux de disponibilité x Taux de performance x Taux de Qualité.

Il représente l’efficacité globale d’une installation de production.


59 / Qu’est-ce que la TMA et quel est son objectif ?

La TMA (Tierce Maintenance Applicative) est le service externalisé de maintenance et d’évolution des logiciels, visant à assurer le bon fonctionnement des applications et leur adaptation aux besoins changeants des entreprises.


60 / Quel est le rôle des éditeurs de logiciels SaaS dans la maintenance des applications ?

Les éditeurs de logiciels SaaS assurent une mise à jour continue, la sécurité et le bon fonctionnement de leurs applications, sans nécessiter d’interventions directes de la part de l’utilisateur.


61 / Qu’est-ce qu’un risque selon l’ISO 31000 ?

Selon l’ISO 31000, un risque est l’effet de l’incertitude sur les objectifs, incluant les menaces et les opportunités.


62 / Quels sont les principaux enjeux de la gestion des risques d’un projet ?

Les enjeux incluent la réussite et la livraison du projet dans les délais et budgets prévus, la prévention des perturbations opérationnelles et des défaillances techniques, la protection des données, la maximisation du retour sur investissement, et la prise de décision éclairée.


63 / Quelles sont les stratégies de prévention et de correction des risques ?

Les stratégies comprennent l’acceptation, le transfert, la réduction et l’élimination des risques, ainsi que la mise en place d’un plan de contingence pour les situations imprévues.


64 / Quels sont les points de vigilance lors de la contractualisation des risques ?

Il faut être attentif aux clauses de responsabilité, aux limites de responsabilité, aux conditions de force majeure, aux procédures de gestion des litiges et aux assurances.


65 / Quels types de contrats d’assurance couvrent les risques d’un projet SI ?

Les contrats d’assurance incluent l’assurance responsabilité civile professionnelle, l’assurance cyber-risque, l’assurance interruption d’activité, l’assurance erreurs et omissions, et l’assurance matériel informatique.


66 / Quelle est la différence entre une donnée, une information et une connaissance ?

Une donnée est un élément brut sans contexte, une information est une donnée interprétée, et une connaissance est une information assimilée permettant la prise de décision ou l’action.


67 / Qu’est-ce que le knowledge management et quels sont ses enjeux ?

Le knowledge management est le processus d’identification, de création, de partage et de gestion des connaissances pour améliorer la performance et l’innovation d’une organisation. Ses enjeux incluent l’amélioration de la prise de décision, la stimulation de l’innovation, le renforcement des compétences, l’accroissement de l’efficacité opérationnelle et la préservation du capital intellectuel.


68 / Quels sont les outils collaboratifs essentiels dans la gestion des connaissances ?

Les outils essentiels incluent les outils de communication, de gestion de projet et de tâches, de partage de documents et de fichiers, les réseaux sociaux d’entreprise et les outils de gestion de connaissances comme les wikis d’entreprise.


69 / Qu’est-ce que la GED et quel est son rôle ?

La GED (Gestion Électronique des Documents) est un système qui permet d’organiser, de stocker, de partager et de retrouver des documents et des informations sous forme numérique, facilitant la gestion des connaissances.


70 / En quoi consiste le data mining et comment est-il utilisé en comptabilité ?

Le data mining consiste à analyser de grands ensembles de données pour découvrir des modèles et des tendances cachées. En comptabilité, il est utilisé pour détecter les anomalies dans les transactions financières et prévenir la fraude.


71 / Qu’est-ce que le text mining et comment peut-il être appliqué dans le domaine financier ?

Le text mining est l’analyse de textes pour extraire des informations utiles. Dans la finance, il sert à analyser les rapports annuels pour dégager des tendances sur la santé financière et les risques et opportunités d’investissement.


72 / Pourquoi est-il important de gérer les connaissances dans une organisation ?

La gestion des connaissances est importante pour optimiser la prise de décision, encourager l’innovation, maintenir les compétences, améliorer l’efficacité opérationnelle et conserver le capital intellectuel au sein de l’organisation.



III / DSCG UE 5 : Les systèmes d'entreprise en 19 questions


73 / Qu’est-ce qu’un système d’entreprise et quels sont ses composants clés ?

Un système d’entreprise est un ensemble organisé de méthodes, processus et outils utilisés pour diriger et gérer les opérations d’une entreprise, comme la production.


74 / Décrivez le processus de recouvrement dans un système d’entreprise.

Le processus de recouvrement comprend l’identification des factures impayées, la relance automatique, la proposition de solutions à l’amiable, la mise en demeure et le lancement de procédures judiciaires.


75 / Quelle est la différence entre un Système d’Entreprise (SE) et un Système d’Information (SI) ?

Les SE sont l’ensemble des processus, méthodes et outils permettant à l’entreprise de fonctionner correctement, tandis que les SI, qui font partie des SE, ont pour rôle de collecter, traiter et diffuser les informations de l’entreprise.


76 / Comment le SI Comptable et financier s’intègre-t-il dans un processus de recouvrement ?

Le SI Comptable et financier est un exemple de SI qui s’intègre dans le processus de recouvrement en fournissant les outils nécessaires pour le suivi et la gestion des factures impayées et des actions de recouvrement.


77 / Qu’est-ce qu’un ERP (PGI) et quelles sont ses principales caractéristiques ?

Un ERP est un logiciel qui intègre les opérations importantes d’une entreprise, telles que la production, les ventes, les achats et la comptabilité, en un seul système. Ses caractéristiques incluent l’intégration, une base de données unique, un concepteur unique, la modularité et l’unicité de l’information.


78 / Comment l’intégration d’un ERP transforme-t-elle l’approche fonctionnelle d’une entreprise ?

L’intégration d’un ERP remplace l’approche fonctionnelle, où un logiciel est utilisé par fonction, par une approche processus, où un seul progiciel est utilisé pour toute l’entreprise.


79 / Quelles sont les étapes clés de l’intégration d’un ERP dans une entreprise ?

Les étapes clés incluent le choix de l’ERP adapté, l’identification des modules à déployer, le paramétrage et les développements spécifiques.


80 / Quels sont les avantages et les inconvénients de l’utilisation d’un ERP ?

Les avantages comprennent un coût réduit, une fiabilité et un support continu. Les inconvénients peuvent être le manque de personnalisation, la complexité et la dépendance au fournisseur.


81 / Quelle est la différence entre un ERP horizontal et un ERP vertical ?

Les ERP horizontaux offrent des fonctionnalités générales utilisables par divers secteurs, tandis que les ERP verticaux sont conçus pour répondre aux besoins spécifiques d’un secteur ou d’une industrie particulière.


82 / Quelles sont les tendances actuelles et futures du marché des ERP ?

Les tendances incluent la montée en puissance du mode SaaS, l’intégration du Big Data, de l’IA et du machine learning, ainsi que l’amélioration de l’interopérabilité et de la traçabilité avec des technologies comme les API et la blockchain.


83 / Quels sont les objectifs de la phase de cadrage dans un projet de Système d’Entreprise (SE) ?

La phase de cadrage vise à définir les objectifs, le périmètre, les ressources nécessaires et les principales étapes du projet pour assurer son succès et son alignement avec la stratégie globale de l’entreprise.


84 / Quels critères sont pris en compte lors du choix d’une solution SE et qui participe à ce choix ?

Les critères incluent l’alignement avec la stratégie de l’entreprise, les fonctions, le prix, la technologie, la qualité du support et la pérennité. La direction générale, la DSI et les directions métiers participent à ce choix.


85 / Quel est l’objectif de la conception dans l’intégration d’une solution SE et qui y participe ?

L’objectif de la conception est d’analyser en profondeur les processus de l’organisation et de les intégrer dans la solution. Les utilisateurs, l’intégrateur et les responsables métier y participent.


86 / Quelles sont les étapes de la réalisation et de la recette dans l’intégration d’une solution SE ?

La réalisation implique la construction de la solution basée sur le plan établi lors de la conception, tandis que la recette consiste en des tests pour s’assurer que la solution fonctionne comme prévu.


87 / Quel est l’objectif de la conduite du changement dans le déploiement d’un SE ?

L’objectif est de gérer et d’accompagner les individus et les organisations dans le passage vers une situation future souhaitée, minimisant les résistances et maximisant l’acceptation du changement.


88 / Quelles sont les différentes stratégies de déploiement pour un SE et que contient un plan de déploiement ?

Les stratégies de déploiement incluent le Déploiement Direct, le Déploiement Progressif et le Déploiement Parallèle. Un plan de déploiement décrit la stratégie, les étapes, les ressources et le calendrier pour implémenter une solution.


89 / Quels sont les objectifs de la phase d’exploitation d’une solution SE et quelles activités implique-t-elle ?

La phase d’exploitation vise à utiliser le système de manière opérationnelle au quotidien et implique des activités de maintenance et de support technique pour garantir son bon fonctionnement.


90 / Quel est le but de la phase de bilan d’un projet SE et qui y participe ?

Le but de la phase de bilan est d’évaluer les performances de la solution, de mesurer son impact sur les objectifs de l’entreprise et d’identifier les leçons apprises. Le chef de projet, l’équipe projet, les parties prenantes clés, les utilisateurs finaux et parfois des consultants externes y participent.


91 / Que contient le rapport final de projet dans le bilan d’un projet SE et pourquoi est-il important ?

Le rapport final de projet contient les réalisations, les défis rencontrés, les résultats par rapport aux objectifs initiaux, les bénéfices obtenus et les recommandations pour l’amélioration continue. Il est important car il permet de partager les résultats et les enseignements tirés avec toutes les parties prenantes.



IV / DSCG UE 5 : La gestion de la performance informationnelle en 17 questions


92 / Qu’est-ce qu’un contrat de services ?

Un contrat de services est un accord entre une entreprise et un fournisseur qui définit les services fournis, les niveaux de service attendus, et les responsabilités de chaque partie.


93 / Quelle est la différence entre un contrat de services et la sous-traitance ?

Dans un contrat de services, le fournisseur reste autonome et indépendant, tandis que dans la sous-traitance, il existe un lien de subordination entre l’entreprise et le sous-traitant.


94 / Quels sont les avantages d’un contrat de services ?

Les avantages incluent l’accès à l’expertise d’un fournisseur spécialisé, le contrôle des coûts prévus dans le contrat, et la possibilité pour l’entreprise de se concentrer sur son cœur de métier.


95 / Quelles sont les contraintes liées à un contrat de services ?

Les contraintes comprennent la perte de contrôle, la dépendance au fournisseur, et les risques de confidentialité et de sécurité.


96 / Quels sont les éléments clés d’un contrat de services ?

Les éléments clés incluent l’objet et la durée du contrat, la description des services, les obligations des parties, les modalités financières, et les clauses de confidentialité et de sécurité.


97 / Qu’est-ce qu’un SLA et en quoi diffère-t-il d’un OLA ?

Un SLA (Service Level Agreement) est un accord contractuel entre un prestataire de services et son client qui définit les niveaux de service attendus. Un OLA (Operating Level Agreement) spécifie les responsabilités internes et les niveaux de service attendus entre différents départements d’une organisation pour soutenir le SLA.


98 / Qu’est-ce qu’un tableau de bord SI ?

Un tableau de bord SI est un outil utilisé pour piloter la performance des systèmes d’information (SI) et/ou d’un projet SI, permettant de connaître le rapport entre les ressources mises en place et les résultats obtenus pour mesurer la performance.


99 / Comment calcule-t-on la performance dans le contexte des SI ?

La performance est calculée en utilisant la formule :

Performance = Résultat obtenu / Ressources mises en place


100 / Qu’est-ce qu’un KPI ?

Un KPI (indicateur clé de performance) est un outil de mesure qui évalue la performance d’un aspect spécifique des SI, pouvant être financier, économique, social, environnemental, IT, etc.


101 / Quels sont quelques exemples de KPIs dans les SI ?

Des exemples de KPIs incluent le taux de disponibilité des systèmes, le temps de réponse du système, le taux d’erreur des applications, la satisfaction des utilisateurs, et le pourcentage de projets IT livrés dans les délais et budgets.


102 / Comment mesure-t-on la qualité des SI ou d’un projet SI ?

La qualité des SI ou d’un projet SI est mesurée en utilisant la formule :

Qualité = Performance / Attentes

et par des indicateurs de qualité comme le taux de disponibilité des systèmes.


103 / Quel est le rôle des indicateurs de qualité dans les SI ? Les indicateurs de qualité servent à mesurer le niveau de qualité des SI ou d’un projet SI, en évaluant des aspects tels que la disponibilité des systèmes, le temps de réponse, le taux d’erreur des applications, et la satisfaction des utilisateurs.


104 / Quels sont les trois types de coûts associés à la fonction SI ?

Les coûts de la fonction SI se divisent en coûts matériels (comme les PC, tablettes, imprimantes), coûts immatériels (comme les licences et les services de conseil), et coûts RH (employés, intérimaires, sous-traitants, formation).


105 / Qu’est-ce que les coûts cachés et pouvez-vous donner des exemples ? Les coûts cachés sont des charges indirectes ou imprévues qui affectent la rentabilité. Des exemples incluent la perte de productivité durant une maintenance, les mises à jour non budgétées, et les coûts d’opportunité comme ceux associés aux logiciels open source.


106 / Quelles sont les étapes de construction du budget de la fonction SI ?

Les étapes incluent l’analyse des besoins, l’évaluation des coûts actuels, la prévision des dépenses futures, l’allocation des ressources, et la validation et ajustement du budget.


107 / Comment la virtualisation des serveurs peut-elle réduire les coûts ?

La virtualisation des serveurs permet de faire fonctionner plusieurs systèmes d’exploitation et applications sur un seul serveur physique, ce qui maximise son utilisation et réduit les coûts.


108 / Quelles stratégies peuvent être utilisées pour réduire ou optimiser les coûts SI ?

Les stratégies incluent l’utilisation de logiciels Open Source, l’externalisation, l’infogérance, la virtualisation des serveurs, la mutualisation des ressources, et le Cloud Computing SaaS.



V / DSCG UE 5 : L'architecture et sécurité des systèmes d’information en 22 questions


109 / Quels sont les quatre éléments principaux de l’architecture technique ?

L’architecture technique se compose du matériel, du système d’exploitation, des logiciels médiateurs (middleware), et du réseau.


110 / Qu'est-ce qu'un OS serveur ?

Un OS serveur partage des ressources avec d’autres ordinateurs dans un réseau.


111/ Qu'est-ce qu'un OS client ?

Un OS client est installé sur un ordinateur personnel ou mobile pour permettre à l’utilisateur d’interagir avec l’appareil et d’exécuter des applications.


112 / Qu’est-ce que l’architecture client-serveur ?

C’est un modèle de réseau où des ordinateurs clients demandent des informations ou des services à des serveurs centraux, qui traitent ces demandes et renvoient les résultats.


113 / Quelles sont les composantes principales de l’architecture réseau ?

Les composantes principales incluent les équipements de réseau (routeurs, commutateurs, points d’accès sans fil) et les moyens de communication (câbles Ethernet, fibre optique, connexions sans fil).


114 / Qu’est-ce que l’intégration informatique ?

L’intégration informatique est le processus de connexion et de coordination des différents systèmes informatiques, applications et logiciels pour qu’ils fonctionnent ensemble de manière cohérente.


115 / Pourquoi l’intégration informatique est-elle importante ? 

Elle est importante pour permettre un partage automatique des données entre différents départements.


116 / Quel est le rôle du middleware dans l’architecture technique ?

Le middleware facilite la communication et l’échange de données entre des systèmes informatiques disparates, permettant leur intégration sans nécessiter de modifications directes dans les applications elles-mêmes.


117 / Qu’est-ce qu’une clé publique et à quoi sert-elle ?

Une clé publique est un code qui peut être partagé publiquement et est utilisée pour chiffrer les messages ou vérifier des signatures numériques.


118 / Quelle est la différence entre une clé publique et une clé privée ?

La clé publique peut être partagée avec tout le monde et sert à chiffrer les données, tandis que la clé privée est secrète et utilisée pour déchiffrer les données ou créer des signatures numériques.


119 / Comment fonctionne la signature électronique ?

Elle utilise l’architecture à clé publique où la clé privée du signataire crée la signature, et la clé publique correspondante permet de vérifier l’authenticité et l’intégrité de la signature.


120 / Qu’est-ce qu’une signature électronique qualifiée et quelle est sa valeur juridique ?

C’est la forme la plus sécurisée de signature électronique, basée sur un certificat qualifié et ayant une valeur juridique similaire à une signature manuscrite.


121 / Quelles informations contient un certificat numérique ?

Il contient le nom et l’e-mail du propriétaire, le numéro de série du certificat, l’identification de l’autorité émettrice et le type de chiffrement.


122 / Quel est le rôle d’un DPO dans une organisation ?

Le DPO veille à la conformité avec le RGPD, supervise la stratégie de protection des données, forme le personnel et sert de point de contact avec les autorités de régulation.


123 / Quels sont les principaux risques physiques en sécurité informatique ?

Les pannes et accidents qui affectent l’infrastructure matérielle.


124 / Qu’est-ce qu’un ransomware ?

Un logiciel malveillant qui crypte les fichiers de l’utilisateur et bloque l’accès jusqu’à ce qu’une rançon soit payée pour obtenir la clé de déchiffrement.


125 / Qu'est-ce qu'un un virus ?

Un virus est un type de malware qui se propage et infecte d’autres systèmes,


126 / Qu'est-ce qu'un phishing ?

Le phishing est une technique de fraude visant à obtenir des informations personnelles sensibles.


127 / Quel est le rôle des pare-feu matériels ?

Bloquer les accès non autorisés tout en permettant les communications légitimes.


128 / Comment les VPN contribuent-ils à la sécurité informatique ?

Ils créent une connexion sécurisée et cryptée sur un réseau moins sûr, permettant une communication sécurisée entre les utilisateurs et les ressources de l’entreprise.


129 / Qu'est-ce qu'un un PCA ?

Le PCA est une stratégie pour assurer la continuité des opérations en cas d’interruption majeure.


130 / Qu'est-ce qu'un PRA ?

Le PRA est un ensemble de procédures pour récupérer et protéger un système après un sinistre.



VI / DSCG UE 5 : L'audit du système d’information, conseil et reporting en 20 questions


131 / Quel est l’objectif de l’audit externe des systèmes d’information (SI) ?

Fournir une évaluation objective des SI pour assurer leur conformité aux normes légales, réglementaires et aux meilleures pratiques du secteur.


132 / Qu'est-ce que l’audit externe des SI ?

L’audit externe est réalisé par des auditeurs indépendants pour évaluer la conformité aux normes externes.


133 / Qu'est-ce que l'audit interne des SI ?

L’audit interne est réalisé par les auditeurs de l’entreprise pour évaluer l’efficacité et la conformité aux politiques internes.


134 / Qu’est-ce que l’audit assisté par ordinateur ?

C’est une approche où les auditeurs utilisent des logiciels spécialisés pour analyser des données, tester des systèmes et automatiser certains aspects de l’audit.


135 / Pourquoi est-il important de renforcer l’authentification dans les systèmes d’information ?

Pour renforcer la sécurité et prévenir les accès non autorisés aux systèmes critiques.


136 / Quel est le rôle du data mining dans l’audit des SI ?

Analyser de grandes quantités de données pour identifier des tendances, des anomalies et des modèles qui peuvent indiquer des problèmes de sécurité ou de conformité.


137 / Quelle recommandation pourrait être faite pour améliorer la sécurité des données ?

Mettre en place un cryptage robuste pour les données sensibles afin de prévenir les fuites d’informations et les accès non autorisés.


138 / Quelles sont les 5 phases du cycle de vie des services IT selon ITIL ?

Stratégie des services, Conception des services, Transition des services, Exploitation des services, Amélioration continue des services.


139 / Quel est le principal apport du COBIT ?

Fournir un cadre de gouvernance complet pour aligner les objectifs IT avec les stratégies d’affaires et optimiser les ressources informatiques.


140 / Quelle est la différence entre l’audit interne et le contrôle interne ?

L’audit interne est une fonction de l’entreprise qui évalue les processus, tandis que le contrôle interne est l’ensemble des mesures et contrôles mis en place pour garantir l’efficacité et la conformité.


141 / Qu’est-ce qu’une anomalie significative en audit ?

Une distorsion ou une omission dans les états financiers qui peut influencer les décisions économiques des utilisateurs de ces états.


142 / Qu’est-ce qu’un risque inhérent ?

Un risque directement lié à l’activité et à l’environnement de l’entreprise, comme le risque réglementaire ou la concurrence.


143 / À quoi sert la cartographie applicative ?

À montrer toutes les applications logicielles utilisées par une entreprise et leurs interconnexions, pour aider à gérer l’architecture informatique et évaluer les risques.


144 / Qu’est-ce que le reporting dans le contexte des organisations ?

C’est le processus de collecte, d’analyse et de présentation de données pour suivre les performances et aider à la prise de décisions éclairées.


145 / Quel est l’avantage d’utiliser un cube OLAP pour le reporting ?

Il permet l’analyse rapide de grandes quantités d’informations à partir de multiples perspectives, facilitant les processus décisionnels complexes.


146 / Quels sont les principaux enjeux de l’intégration des données pour les entreprises ?

Ils incluent un accès simplifié aux données, une prise de décisions éclairées et l’excellence opérationnelle.


147 / Quels sont les risques associés à l’intégration des données ?

Les risques incluent la complexité, la non-qualité de la data, et les problèmes de sécurité et de confidentialité.


148 / Comment les entreprises peuvent-elles se protéger contre les risques de l’intégration des données ?

En mettant en place et en maintenant une architecture IT sécurisée et en réalisant des contrôles internes.


149 / Quels outils sont souvent utilisés pour le reporting ?

Des outils comme Microsoft Power BI, Tableau et QlikView sont couramment utilisés pour le reporting.


150 / En quoi consiste le processus d’ETL (Extract, Transform, Load) dans l’intégration des données ?

Le processus ETL consiste à extraire des données de différentes sources, à les transformer pour répondre aux besoins de l’entreprise, et à les charger dans une destination finale pour l’analyse et le reporting.



🎁 Bonus : Testez nos cours du DSCG gratuitement

📚 Avec des cours en vidéo, des fiches de révision en PDF, des essentiels à retenir, des cas pratiques, des examens blancs corrigés en vidéo, des annales d'examen et des quiz, tout ça disponibles dans 1 minute en cliquant sur ce bouton :



Comments


bottom of page