top of page

6 Méthodes d’apprentissage pour devenir un étudiant brillant en DCG

Dernière mise à jour : 6 avr. 2023


Les 6 meilleures méthodes d'apprentissage pour devenir un étudiant brillant


Lorsqu’on est étudiant, on cherche par tous les moyens des méthodes de travail efficace à mettre en place afin de réussir nos études.


Malheureusement, les techniques d’apprentissages ne sont pas enseignées à l’école, ce qui est très désolant.


À mesure que nous avançons dans notre scolarité, les matières deviennent plus denses et demandent un renfort de travail.


Le DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) est reconnu pour sa difficulté avec un taux de réussite de seulement 44% en 2020.


Face à cela, les élèves peuvent se retrouver perdus.


Soucieux de votre réussite, nous, Les Geeks des Chiffres, avons mis en place une série d'articles sur le thème "Apprendre à Apprendre".


Les méthodes d'études nous tiennent particulièrement à cœur.


Nous sommes conscients du manque d'enseignement sur ce sujet et sommes fiers de pouvoir vous aider !


Nous vous avons concocté ce trésor d'articles qui reprend les 6 joyaux de l'apprentissage.


Si vous souhaitez découvrir une technique avec plus de profondeur, n'hésitez pas à cliquer sur son titre, on vous attend.


Bonne lecture !



C’est sans aucun doute la méthode la plus divertissante pour apprendre.


En règle générale, le mot “étude” ne rime pas avec les mots “amusement” ou “jeu”.


Quand on pense à la montagne de cours qu’il faut apprendre, il est inimaginable de se dire qu’il est possible de le faire en s’amusant.


Néanmoins, c’est le principe de la Flash Card.


Elle est un mélange de divertissement et d’apprentissage où le maître mot est le dépassement de soi.


Qu’est-ce qu’une Flash Card ?


Aussi appelée “Carte Mémoire”, cette technique a pour but de favoriser la mémorisation sur les détails d’un sujet avec un système tout simple :

“Une question au recto, la réponse au verso”


Comment créer une Flash Card ?


Il est nécessaire de respecter 3 éléments pour la construction de la Flash Card :

  1. Le Thème

  2. La Question

  3. La Réponse


Vous aurez donc compris, toutes vos Flash Cards seront composées de ces derniers.


💡 Si vous avez un Code Couleur, vous pouvez l’appliquer.


  • LE RECTO

On va y inscrire le thème de la Flash Card ainsi que la question.


  • LE VERSO

Il est important d’écrire une réponse précise mais bref.


Comment utiliser la Flash Card ?


Afin d’utiliser cette méthode avec efficacité, il est primordial de suivre le processus suivant.


Prenez une boîte dans laquelle vous allez ranger toutes vos Flash Cards et divisez-la en 6 ou 7 parties.


Chaque case correspond à un chiffre de 1 à 6 ou 7, dont chacun représente le nombre de jours que vous allez devoir vous questionner.

  • 1 = tous les jours

  • 2 = tous les 2 jours

  • 3 = tous les 3 jours...


Dans un premier temps, vous allez placer vos Cartes Mémoires dans la première case.


C’est là que débute l’aventure !


Au fur et à mesure que vous vous questionnerez et que la réponse est exacte, vous pourrez progresser d’une case et ainsi, espacer les jours de questionnements.


A contrario, si vous ne connaissez pas la réponse, retour à la case départ.


Avantages de la Flash Card


Avec cette méthode, apprendre devient divertissant, ce qui est très surprenant cependant très intéressant.


Il est possible de se challenger en essayant de battre ses propres records de bonnes réponses.


Les révisions en équipe peuvent s’avérer très animées avec les Flash Cards, comme une sorte de Questions pour un Champion.


Points forts de la Flash Card


Cette technique est d’une simplicité incroyable. On retrouve une question sur un thème avec sa réponse précise sur la même feuille.


Le fait d’avoir des Cartes Mémoires dédiée à une seule notion permet une mémorisation rapide et efficace.


Son dynamisme est sa particularité. Apprendre en s’amusant, qui l’aurait cru ?


L’auto-questionnement stimule le cerveau et vous pousse à vous surpasser jour après jour.


Flash Cards et DCG ?


La Carte Mémoire peut être appliquée à toutes les matières du DCG pour les :


  • Définitions juridiques et comptables

  • Règles de Droit

  • Vocabulaires (en Anglais, Comptabilité…)

  • Écritures comptables

  • Principes comptables

  • Théories et auteurs en Management

  • Formules en Finance...



Comment lire un texte avec efficacité ?


C’est la question que l’on se pose lorsqu’on se retrouve devant un chapitre de 40 pages rempli de notions, définitions, théories ou formules à apprendre.


Comment sera-t-il possible de comprendre tous les points importants du document et avancer dans sa lecture avec performance ?


Eh bien chers Geekeurs, nous vous présentons la Lecture Active.


Comme les autres méthodes présentées dans cet article, elle nous a malencontreusement, pas été expliquée à l’école.


Cependant, elle est d’une efficience remarquable.


Qu’est-ce que la Lecture Active ?


Cette technique optimise le temps de lecture d’un document en engageant la concentration du lecteur lui permettant ainsi d’en tirer le maximum de profit et d’informations pertinentes.


Son principe est de mettre le lecteur en action de façon physique ou orale.

Pour que la Lecture Active soit la plus efficace possible, il est primordial de connaître son style de mémoire pour ainsi, appliquer les outils adaptés.


Les outils de la Lecture Active


  • L’ANNOTATION

Vous insérez directement sur votre texte des petites annotations :

  • Commentaires

  • Références

  • Symboles…

Le but de cet outil est de vous aider dans la compréhension du document.


  • LA RÉÉCRITURE


À la fin de votre lecture, vous prenez une feuille et vous faites un résumé de ce que vous venez de lire avec vos propres mots.


Mettez le plus d’informations comprises possibles.


Creusez votre cerveau !


  • LE SURLIGNAGE


Il permet de mettre en évidence l’essentiel du superflu.


Veillez à ne pas surligner tout votre texte, il faut simplement relever l’indispensable.


  • LA MISE EN PAGE


Connu aussi comme le Code Couleur, il aide à différencier les informations entre elles en y associant une couleur différente à chaque type de données.


  • LA LECTURE À HAUTE VOIX


Cela aide dans l’assimilation du contenu plus facilement.


  • LA TRANSMISSION


L’apprentissage passe par l’explication du sujet étudié à une tierce personne.


Si cette dernière a compris ce dernier par votre enseignement, bingooooo !


  • LA SCHÉMATISATION


C’est la retranscription du thème abordé sous forme de schémas ou tableaux.


Le processus de la Lecture Active


La Lecture Active se fait en 3 étapes :


  • La première lecture


Elle vous permet de vous familiariser avec le document en comprenant son contexte et relevant les idées principales.


  • La deuxième lecture


On rentre maintenant en profondeur du texte en distinguant la problématique, la structure du texte mais aussi en recueillant les théories, formules, auteurs…


  • La troisième lecture


À cette étape, on vérifie que la compréhension du cours a été acquise.


Avantages de la lecture Active

  • Une concentration intense

Pour ainsi tirer tous les bénéfices de la lecture.

  • Une analyse détaillée

L’objectif de la Lecture Active est d’aborder le sujet en plusieurs échelons afin d’avoir une compréhension progressive du cours.

  • Une mémoire = des outils adéquats

Pour faciliter la mémorisation du cours, chaque mémoire dispose d’outils qui lui sont propres.


Lecture Active et DCG


Toutes les unités d’enseignements du DCG peuvent être concernées par la Lecture Active.


Néanmoins, les littéraires sont les plus passibles :

  • Matières juridiques

  • Management

  • Economie



Comment organiser toutes les informations essentielles relevées dans un cours pour faciliter leur mémorisation ?


Face à la densité des matières du DCG, on a tous tendance à toujours appliquer la méthode classique, c’est-à-dire, de façon linéaire.


Mais il existe une méthode 100 % efficace et elle est, attention, scientifiquement prouvée.


Elle vous permet d’organiser vos idées de façon schématisée avec une organisation irréprochable et optimale.


Il s’agit de la Carte Mentale ou Mind Mapping.


Qu’est-ce qu’une Carte Mentale ?


Elle possède plusieurs appellations :

  • Carte Heuristique

  • Carte Cognitive

  • Carte des Idées

  • Topogramme


La Carte Mentale organise les données de façon simplifiée afin de faciliter la compréhension du contenu.


Les idées sont reliées entre elles à un thème principal.


Le Topogramme a un principe scientifique, il reflète le cheminement de la pensée.


Il est donc important de comprendre, dans un premier temps, notre cerveau.


Les 3 types de Carte Cognitive


Chaque matière utilisera le type de carte qui lui est le plus approprié.


  • LA CARTE GÉNÉRALISTE


Elle éclaire un thème globalement en posant les 6 questions suivantes :

  1. Qui ?

  2. Quoi ?

  3. Quand ?

  4. Comment ?

  5. Pourquoi ?

  6. Où ?


  • LA CARTE SPÉCIFIQUE


Dans cette carte, les informations sont relevées en répondant à des questions spécifiques.


  • LA CARTE THÉMATIQUE


Elle analyse toutes les composantes d’un thème principal.


💡 Exemple : Les différents modes de Financement :


  • Financement pas Capitaux Propres

  • Financement par Emprunt

  • Crédit-bail…


Comment créer une Carte Mentale ?


Si vous la réalisez de façon manuelle, voici le matériel nécessaire :


Feutres, stylos, peinture, stickers… Laissez s’exprimer l’hémisphère droit de votre cerveau, plus précisément, votre côté artistique.


Privilégiez une feuille cartonnée afin que votre Carte Heuristique dure dans le temps.


Le format A4, A5 est défini selon la longueur de votre chapitre mais mettez toujours votre feuille en position “paysage”.


4 éléments sont primordiaux pour la construction d’une bonne Carte Mentale.


  • Le cœur de la Carte


Il s’agit de votre thème principal. Comme notre cœur, il est au centre et c’est à lui que sont reliées toutes les idées.


  • Les thèmes principaux ou branches primaires


Ce sont les thèmes en relation avec le cœur de la carte.


Il s’agit des questions générales, spécifiques ou les thèmes vus dans les différents types de cartes mentales.


  • Les rameaux ou branches secondaires



Toutes les idées qui sont en rapport avec les thèmes principaux.


  • Les images


Selon les personnes, elles peuvent être facultatives.


Les 4 principes de la Carte Mentale


  • Promotion par l’image

Le fait d’utiliser des représentations graphiques comme les images ou les émojis permet d’attirer l’hémisphère droit du cerveau.


Il va automatiquement associer une image à une information permettant ainsi une mémorisation efficace.


  • Couleur attrayante

Le Code Couleur va organiser les données présentes sur la Carte Heuristique.


  • Utilisation de la feuille

La séparation des idées par grands thèmes suggère l’aération de la Mind Map.


  • Conception

L’organisation est le maître-mot de la Carte Cognitive.


Chaque idée est placée de façon stratégique et les flèches relient les idées entre elles.


Avantages de la Carte Mentale ?

  • Vue générale du sujet

  • Facilité de compréhension

  • Mémorisation efficace

  • Méthode divertissante

  • Structuration des informations

  • Dynamisme



Avec le volume des chapitres en DCG, les étudiants sont dans une constante recherche de solutions à mettre en place pour gagner du temps dans la lecture de leurs cours.

La méthode parfaite pour ce problème est la lecture rapide.


Elle mêle rapidité avec efficacité.


Qu’est-ce que la Lecture Rapide ?


C’est une technique qui accélère la vitesse de lecture tout en améliorant sa performance.


Elle remédie aux difficultés que font face beaucoup de lecteurs telle que la subvocalisation.


La Lecture Classique


Notre façon de lire aujourd’hui reflète notre apprentissage limité en primaire.


Pourquoi limité ?


Parce que l’enseignement de la lecture s’arrête lorsque nous décodons les mots.


Il n’est pas poussé plus loin.


Lorsqu’on lit, on a tendance à répéter les mots à haute voix réveillant ainsi la subvocalisation, qui est le fait d’essayer de lire comme si on parlait.


Le mouvement de notre œil a aussi un impact sur notre façon de lire.


Généralement, on lit de gauche à droit en sautant parfois des mots ou en y revenant plusieurs fois dessus.


Et cela nous fait perdre un temps fou.


Les techniques de la Lecture Rapide


  • Le guide visuel


Vous avez le choix entre votre doigt et une carte directionnelle.


La différence ?


Votre doigt va se placer sous les mots et glisser au fur et à mesure que vous avancerez dans la lecture.


La Carte Directionnelle quant à elle, sert à cacher le texte déjà lu afin d’éviter les innombrables retours en arrière que font les yeux.


  • La lecture par blocs


Cette technique rassemble des groupes de 2, 3 ou 4 mots par blocs.


De cette façon, votre cerveau ne s’attarde pas sur chaque mot.


  • La vision périphérique


Lorsqu’on lit, on a un point de fixation.


La vision permet de lire les mots qui se retrouvent autour de ce point de fixation.


  • L’arrêt de la subvocalisation


La subvocalisation est le fait de prononcer les mots qu’on lit.


Néanmoins, notre cerveau n’a pas la nécessité d’entendre le mot pour le comprendre.


La solution est de supprimer cette petite voix dans notre tête qui répète à haute voix tous les mots de notre lecture.


Avantages de la Lecture Rapide

  • Développement des capacités d’analyse

  • Amélioration de la concentration

  • Gain considérable de temps

  • Développement de la mémoire

  • Stimulation du cerveau



Oui c’est bien d’apprendre, mais c’est mieux de mémoriser.


Avez-vous déjà révisé un cours pendant des heures et l’avez oublié le lendemain ?


C’est ce qui se passe lorsqu’on ne met pas en place un processus de révision espacée.


La Méthode des J vous aidera à résoudre ce problème.


Qu’est-ce que la Méthode des J ?


Il s’agit de la méthode des Jours et vous allez comprendre pourquoi.


Elle permet de faciliter la mémorisation en appliquant la répétition espacée.


Avec cette technique, vous reverrez vos cours à des intervalles qui varient.


Principe de la Méthode des J


La maîtrise d’un cours requiert une constance de révision.


Pour que sa mémorisation soit optimale, il est nécessaire de fractionner et d’espacer le chapitre.


La Méthode des J va échelonner les jours de révision de la matière avec un délai qui s’allonge au fur et à mesure et fractionner le cours de façon stratégique.


💡 Exemple : Un cours sur l’Augmentation du Capital en Comptabilité Approfondie pourra se fractionner de la façon suivante :

  • Par Actions nouvelles

  • Par Apport en Numéraire

  • Par conversion de créances en actions

  • Par Apport en nature...


Comment appliquer la Méthode des J ?


Il est nécessaire de savoir que les J indiquent les jours où vous allez devoir réviser vos cours.


Il existe 3 versions déjà conçues :

  • J0 - J1 - J3 - J7 - J15 - J30

  • J0 - J2 - J5 - J14

  • J0 - J3 - J10 - J30

Vous pouvez moduler cette méthode comme vous le souhaitez.


Le J0 correspond au jour où vous avez étudié le cours ou réaliser sa fiche de révision.


C’est le point de départ pour calculer les autres jours.


Règle d’or : Choisissez des jours plus rapprochés au début puis qui s’éloignent avec le temps.


Présentation


Il est indispensable de créer un tableau dont les colonnes correspondent aux jours et les lignes aux matières.


Les 2 parties du tableau s’allient avec les dates, comme suit :

Utilisation


Les dates des J de vos chapitres s’inscrivent à mesure que vous les étudierez.

Une fois une révision terminée, surlignez ou barrez la date afin d’indiquer sa réalisation.

Avantages

  • Meilleure mémorisation grâce à l’espacement

  • Suivi rigoureux des matières

  • Objectif précis

  • Organisation des révisions

  • Technique modulable

  • Optimisation de l’apprentissage avec le fractionnement



C’est la méthode la plus connue mais aussi la plus utilisée dans le milieu scolaire.


Son efficacité n’est plus à démontrer. Elle est LA référence en termes de révision.


Sa concision et son organisation font d’elle une technique irréprochable.


Qu’est-ce qu’une fiche de révision ?


C’est un document, réalisé de façon personnelle, qui reprend les éléments indispensables de cours afin de les maîtriser.


Sa simplicité facilite l’apprentissage de la matière.


Les notions y sont placées de façon stratégique afin de faire appel à la mémoire visuelle pour ainsi, apprendre avec efficacité.


Quelle est l’utilité de la fiche de révision ?


Elle fait appel à vos capacités d’analyse et de synthèse pour sa réalisation.


Vous devez partir à la recherche de l’information en relisant vos leçons, les complétant avec des données et juger de leur pertinence.


Sa rédaction a un réel intérêt car vous allez devoir reformuler l’essentiel avec vos propres mots.


Comment sélectionner l’essentiel du cours ?


C’est en se posant les 6 questions suivantes :

  1. Quoi ?

  2. Qui ? Pour qui ou pour quoi ?

  3. Quand ?

  4. Où ?

  5. Comment ?

  6. Pourquoi ?


À la fin de cette série de questionnements, vous êtes censés avoir compris le sujet et ainsi dégager tout l’important du superflu.


Comment faire une fiche de révision ?


Il faut respecter 3 étapes :

  • Apprentissage du cours

  • Repérage des mots-clés

  • Mise en fiche

Si vous fonctionnez avec un Code Couleur, vous pouvez l’appliquer dans cette méthode.


  1. Il faut un titre qui attire l’attention et donne envie de lire.

  2. Les thèmes principaux de la fiche doivent être mis en valeur. Vous pouvez utiliser des gommettes ou dessiner un gros point pour ainsi les distinguer.

  3. Les sous-thèmes doivent être :

    1. encadrer

    2. surligner

    3. avec un caractère spécial

  4. Les post-it sont présents pour faire ressortir une information :

    1. Définition

    2. Formule

    3. Sanctions pénales…

  5. Le corps de la fiche est construit avec les mots-clés relevés dans les leçons


Utilisation


Alliez la Fiche de Révision avec la Méthode des J pour un apprentissage optimale.


Avantages

  • Sa simplicité

  • Son efficacité (du fait de la faire soi-même)

  • Meilleure mémorisation grâce à la méthode des J

  • Toujours à jour dans les matières

  • Méthode 100% efficace

À présent, c'est à vous de jouer !


Choisissez la méthode qui vous correspond.


Pour cela, il est primordial de tester chacune d'elles.


Chaque personne a sa propre façon de réviser, si la méthode qui s'adapte le mieux à Marie est la Carte Mentale, ce n'est pas forcément votre cas !

Une chose est sûre, l'application d'une ou de plusieurs de ces méthodes changera votre qualité d'étude.


Elle ne pourra qu'être meilleure !




Yorumlar


bottom of page