• Nicolas Piatkowski

Les erreurs à ne pas faire quand on est en DCG

Mis à jour : janv. 21



Si le DCG est un diplôme valorisé sur le marché du travail, c’est notamment parce qu’il n’est pas si simple à obtenir.

Pour preuve, avec des taux de réussite (moyenne des notes supérieures à 10/20) lors des épreuves nationales de 2019 qui oscillent entre :


● 28,5% (Droit social)

● et 72% (Relations professionnelles)


Et seulement 3 621 diplômés dans toute la France sur cette dernière session, le DCG ne semble pas être à la portée du premier venu.


Voilà pourquoi il s’agit d’un diplôme de référence, ouvrant de nombreuses portes sur le marché du travail !


Afin de vous aider à valider vos examens, nous avons listé les principales erreurs à ne pas faire quand on est en DCG.


Erreur 1 : Sous estimer le niveau


Le DCG est un examen de niveau BAC+3. À priori rien de bien inquiétant à première vue.

Mais attention, ce diplôme cache bien son jeu.


Le DCG est un examen final


Obtenir le DCG demande un travail régulier car il s'obtient dans le temps. Traditionnellement le DCG s'obtient sur 3 ans. Cela peut être moins (dans le cas de dispenses ou d'un travail acharné) ou plus.


Quoiqu'il en soit, Il faut être capable de mobiliser beaucoup de connaissances le jour des examens. C'est souvent ce point là que les étudiants oublient lorsqu'ils s'inscrivent en DCG. Ils n'appréhendent pas la quantité de travail à fournir pour maitriser les matières du programme officiel.


J'ai souvent entendu des phrases du type : "Nicolas, est-ce que l'on peut avoir le DCG en 1 an ?".


Certains diront que c'est impossible. Personnellement, je ne partage pas cet avis. Tout est possible mais il faut une prépa digne des champions.


Mais dans ce cas, je garantie par contre qu'il va falloir s'accrocher.


Le niveau d’excellence attendu par la profession


Le DCG permet de valider le premier niveau vers le DEC. La fameux Diplôme d’Expertise Comptable tant convoité par les étudiants de la filière.


Le programme du DCG est construit en grande partie par la profession.

Le niveau attendu des personnes ayant un DCG est très élevé (et le sera de plus en plus).


Vous serez les personnes qui vont conseiller les entreprises. Votre responsabilité sera importante tout au long de votre carrière. C'est pour cette raison que la préparation est à l'image des responsabilités que vous assumerez à l'avenir.


En effet, les professions comptables et financières évoluent.


Elles requièrent toujours un niveau d’excellence sur les axes principaux du métier :


● Le droit des affaires

● La gestion comptable et financière


Mais également des compétences permettant de faire le lien entre cette expertise et le monde des entreprises avec la communication, l’analyse, l’anglais et la maîtrise des systèmes d’information.


Je pense que dans l'avenir ces points là seront encore plus important.


Les UE du DCG : 13 matières hétérogènes


Le DCG est composé de 13 matières obligatoires et 1 facultative. Chaque UE est classée selon des axes spécifiques comme on peut le voir ici :

● Axe 1 : Droit des affaires

UE 1 : Fondamentaux du droit

UE 2 : Droit des sociétés et des groupements d’affaires

UE 3 : Droit social

UE 4 : Droit fiscal

UE 9 : Comptabilité

UE 10 : Comptabilité approfondie

UE 11 : Contrôle de gestion

UE 6 : Finance d’entreprise

Axe 3 : Analyse économique et Managériale

UE 5 : Économie contemporaine

UE 7 : Management

Axe 4 : Communication et Environnement Numérique

UE 8 : Système d’information de gestion

UE 12 : Anglais des affaires

UE 13 : Communication professionnelle


Les notes à obtenir


Pour valider le Diplôme de Comptabilité et Gestion, il faut avoir une moyenne globale de 10/20. Toutefois, il n'est pas possible de compenser une très mauvaise note avec une meilleure note.


En effet, une notre inférieure à 6/20 est éliminatoire. Ce qui veut dire qu'il faut la repasser même si vous avez la moyenne.


Erreur 2 : Se focaliser sur des matières particulières


C'est presque une tradition en DCG. Pourtant, pour valider le diplôme c'est une moyenne de 10/20 qu'il faut avoir et aucune note en dessous de 6/20.


6/20 c'est peu me direz-vous.


Oui je suis d'accord.


Mais si vous ne préparez pas correctement vos UE c'est un objectif largement atteignable. Alors prenez garde, il va falloir prendre les choses au sérieux.


Vous aimez les chiffres ? Vous allez adorer le droit ! Si si… Je vous assure 😇


Vous êtes “bof bof” en anglais ? Il va falloir vous y mettre 💂‍♀. Commencez par regarder une série en Anglais sur Netflix. Cela pourra peut être vous donner le goût d'apprendre.


La dissertation en économie n'est pas votre tasse de thé ? Préparez votre plus belle plume ! ✒️


En fait, vous n’aurez tout simplement pas le choix 😅


C’est cette polyvalence, cette capacité à savoir faire le lien entre gestion juridique et financière, expertise technique et prise de recul, analyse et conseil qui fera votre force par la suite sur le marché du travail !


Tout sera alors plus simple, plus clair.


Alors supprimez le mot “impasse” de votre vocabulaire et remplacez-le par “expertise” ou encore “polyvalence”.


Vous verrez cela raisonnera mieux dans votre esprit.


Erreur 3 : ne pas s'entrainer


“ L'usage rend toute difficulté facile ”


Même en étant bien conscient du niveau requis et des difficultés spécifiques à cet examen final, il réside une dernière erreur primordiale : le fait de minimiser l'entraînement.


La base de votre travail sera bien évidemment la compréhension et l’apprentissage des différents cours. Notre pédagogie est d'ailleurs là pour faciliter l'acquisition de tous les concepts liés au DCG pour apprendre simplement.


Pour maitriser le contenu des cours, il faut être concentré, prendre des notes et réviser les cours. Dans le cas d'une préparation à distance au DCG, revoir les vidéos plusieurs fois est un bon moyen pour retenir. La répétition étant un super outil de mémorisation.


Mais attention ! Il ne faudra surtout pas se risquer à vous cacher derrière vos cours.


Les épreuves écrites du DCG nécessitent la mise en oeuvre de concepts théoriques appliqués à des cas pratiques !


Il est primordial, en parallèle des révisions, de faire des cas pratiques, afin d’appliquer toutes ces notions théoriques.


Cela vous permettra de mieux retenir vos cours !


L’idéal pour bien vous préparer aux examens, et réduire les risques, est de faire un maximum d’annales des années précédentes.


Vous serez alors prêts à en découdre avec toutes ces épreuves 👊


🎁 Vidéo Bonus : Erreurs à ne SURTOUT pas faire quand on est en DCG


👉 Pour aller plus loin avec nous


> Découvrez toutes nos formations en ligne en comptabilité et gestion financière.

> Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un florilège de contenu pour progresser et s'inspirer sur tous les domaines du chiffre

> Découvrez notre pédagogie pour voir comment nous faisons réussir nos étudiants.

> Regardez notre article dédié sur le guide du DCG.