top of page

Travailler chez Mazars en comptabilité et audit - Retour d’expérience de Mélanie Berger Lahoud


Mélanie Lahoud  - Podcast Les Geeks des Chiffres

Les grands cabinets de conseil comme Mazars bénéficient d’une image très attrayante pour les comptables et les auditeurs.


Passer dans un tel cabinet est un accélérateur énorme dans une carrière. Mais, la charge de travail est souvent pointée du doigt. Alors, travailler chez Mazars, ça ressemble à quoi ?


Nous avons interrogé Mélanie Berger Lahoud, une manager expérimentée ayant travaillé chez Mazars dans le monde entier (Londres, Singapour et Paris). Passée par tous les échelons (junior, senior et manager) et par une expérience de salariée en entreprise, elle nous donne son avis sur le travail dans un grand cabinet de conseil.




🎧 Écouter aussi le podcast sur Apple Podcast, Spotify, Deezer ou Google Podcast

Sommaire :



Le groupe Mazars



Créé à Rouen en 1945, Mazars est un grand groupe international de conseil, spécialisé dans l'audit, l'expertise comptable et la fiscalité. Depuis sa création, l’entreprise a bien grandi, car elle compte aujourd’hui 44 000 collaborateurs dans le monde entier !


En France Mazars fait partie des plus grands cabinets de conseil (aux côtés du Big Four Deloitte, EY, KPMG et PwC). Ces cabinets raflent les missions les plus intéressantes (M&A, cessions, consolidation, reporting de grands groupes, etc.) et recrutent les meilleurs profils.


Un réseau international

Le groupe Mazars est présent dans 90 pays ! Contrairement aux cabinets français de taille humaine, ce réseau vous offre la possibilité d’évoluer à l’international. C’est le cas de Mélanie Berger Lahoud :

  • Diplômée de l’EM Lyon en 2009

  • Débute chez Mazars en Audit à Londres (2009-2012)

  • Elle poursuit l’aventure Mazars pendant 4 ans à Singapour (2012-2016)

  • Passage de 2 ans à New York, dans une entreprise (2017-2018)

  • Retour chez Mazars à Paris, en tant que senior manager (2018)


Aujourd’hui, Mélanie accompagne les groupes internationaux sur des problématiques comptables et fiscales et participe à des projets internes.


Si vous rêvez de découvrir de nouveaux pays, tout en progressant dans une carrière de conseil, travailler dans un groupe international comme Mazars est une excellente option 😉.


Un fonctionnement et une hiérarchie bien rodée

Chez Mazars, l’organisation est très simple. On évolue du poste de junior à senior, puis manager, senior manager, directeur et associé.


Pour évoluer au poste supérieur, il faut valider un socle de compétences techniques et comportementales (hard skills et soft skills) qui s’acquiert avec l’expérience et la formation. Comptez environ 3 ans pour évoluer au grade supérieur.


Junior

Les juniors sont les collaborateurs qui débutent chez Mazars. Ils sont recrutés principalement pour leurs compétences techniques. Ils gagneront en expérience - et en soft skills - au contact des clients et de leurs supérieurs. L’esprit d’équipe est important lors du recrutement.


Senior

Les seniors ont validé une première expérience dans le conseil. Leur mission est d’encadrer les juniors (management) et de revoir leurs travaux. Ils ont donc une double compétence, à la fois technique et managériale.


Manager

Le manager est responsable d’un portefeuille client (voire d’un département entier). Il constitue et encadre les équipes composées de seniors et de juniors. Le manager peut intervenir auprès des clients sur des questions techniques et sur la proposition de prestations supplémentaires. Il intervient également sur le développement commercial, des projets internes, le recrutement, la formation ou l’organisation d'événements.


Senior manager

Le senior manager pilote une offre chez Mazars et/ou contribue à en créer une nouvelle. C’est un intrapreneur (comme Mélanie !) qui a pour objectif de fédérer et de participer au développement du futur de l’entreprise.


Un défi challengeant et enrichissant

Travailler dans un grand cabinet comme Mazars rime souvent avec une charge de travail importante. Mélanie nous le confirme. Mais cette charge de travail dépend de plusieurs éléments : le portefeuille, la taille des entreprises et l’organisation en place.


Tout est une question d’organisation et de communication. Car nous l’avons vu, chez Mazars, vous n’êtes pas seul. Il faut savoir faire remonter l’information à ses supérieurs et s’appuyer sur l'expérience et l’expertise des nombreuses personnes faisant partie du réseau.


Parmi les avantages, Mélanie évoque principalement l’autonomie. Même en tant que junior, si on s’organise bien et qu’on connaît son portefeuille, la charge de travail est maîtrisable (et vous pouvez adapter vos horaires).


Puis, au fur et à mesure, vous apprendrez à prendre du recul et à prioriser. C’est la clé pour gagner en efficacité.


L’organisation, la technique, le réseau et les softs skills acquis lors d'une expérience dans un grand cabinet sont hyper enrichissants. Ces piliers vous aideront à accélérer votre carrière et à travailler sur des sujets de plus en plus intéressants et challengeants.


Pour suivre Mélanie Berger Lahoud ça se passe ici :


🔥 Pour aller plus loin avec nous :

  • Abonnez-vous à notre podcast sur votre plateforme d’écoute favorite 🤩.

  • Suivez nos ressources gratuites sur Youtube


inscription newsletter les geeks des chiffres

Commenti


bottom of page