top of page

Les 3 vies de l’expert-comptable - Interview de Romain Joussellin (CPA)


Romain Jousselin - Podcast Les Geeks des Chiffres

Devenir expert-comptable, c’est long. Au minimum 8 années pour obtenir le Graal : le DEC (Diplôme d'Expertise Comptable).


Ensuite, le nouvel expert choisira sûrement de monter son cabinet ou de s’associer. Nouvel objectif : faire grandir le cabinet, satisfaire les clients, recruter et manager les meilleurs talents.


L’expert-comptable est au cœur de l’économie. Et celle-ci se caractérise par de nombreux changements, de plus en plus rapides et profonds. Il doit donc garder en permanence un œil sur l’avenir, afin d’anticiper les risques et les opportunités.


Voilà les 3 vies de l’expert-comptable, une profession passionnante.


Nous avons interviewé Romain Joussellin (associé du cabinet CPA), autour de son parcours d’expert-comptable. Ce retour d’expérience illustre parfaitement les 3 moments clés de la vie d’un expert-comptable.


Tu t’intéresses à ce métier ?


Tu te demandes si le DEC est fait pour toi ?


Notre entretien sans langue de bois avec Romain t'aidera à trouver des réponses.




🎧 Écouter aussi le podcast sur Apple Podcast, Spotify, Deezer ou Google Podcast

Sommaire :



1 - Devenir expert-comptable

Romain s’est dirigé vers la comptabilité car il aimait les chiffres. Il a eu aussi l'opportunité de discuter avec des proches qui étaient experts-comptables. Dès le départ, il souhaitait aller au bout : DCG, DSCG, DEC.


Les deux premières marches ont été franchies normalement. Par contre, pour le DEC, ce fut compliqué. Écrire un long mémoire de 100 pages, ce n’était pas sa tasse de thé 🍵. Mais Romain finit par y arriver.


Ayant fait son DSCG en alternance dans un cabinet, il continue de progresser en tant que collaborateur. Puis, avide d’entreprendre, il rejoint le cabinet CPA.


C’est un nouveau challenge qui s’offre à lui. Romain fait ses preuves. Il accepte de débuter par des missions “que personne ne veut” (une belle leçon, qu’il transmet dans le podcast 😉).


Puis, l’opportunité de s'associer avec les experts-comptables de CPA se présente.


Lorsque Nicolas lui demande comment devient-on associé d’un cabinet déjà existant, Romain nous fait part de son expérience :

  • Il faut être accepté par les associés et avoir un excellent relationnel avec eux.

  • Il faut s’engager financièrement, moralement, mais aussi personnellement (le conjoint est indirectement impliqué dans ce grand changement !).

  • Le financement des parts sociales n’est pas un problème. L’expertise-comptable étant une profession libérale réglementée, les banques suivent généralement les projets d’achat de parts sociales.


Place alors à une nouvelle vie : celle d’entrepreneur.


2 - Faire grandir son cabinet

Obtenir le DEC et s’associer, c’est un long chemin. Mais, c’est peut-être qu’un tiers de la vie d’un expert-comptable (un des charmes de cette profession !). Ensuite, il faut entreprendre, manager des équipes et accompagner des entrepreneurs au quotidien.


“Empiler des chiffres c’est pas marrant. Ce qui est marrant c’est d’accompagner des entrepreneurs”.

Romain sait faire grandir un cabinet. Pour preuve, le sien est rapidement passé de 8 à 22 collaborateurs. Il nous explique les deux leviers de croissance d’un cabinet :

  • La croissance interne, qui consiste à obtenir de nouveaux clients. Ici, le levier numéro 1, c’est la recommandation. Chacun de vos clients est un réseau de potentiels nouveaux clients. D’où l’importance de prendre soin de leur satisfaction, au maximum.

  • La croissance externe, qui consiste à racheter un cabinet (acquisition). Une croissance rapide, mais risquée (choc des cultures) et rare (aujourd’hui, il y a beaucoup plus de demande que d'offres sur le marché). L’élément le plus important pour acquérir un cabinet selon Romain, c’est le relationnel avec le vendeur. 💡 Chiffre intéressant, un cabinet se valoriserait aujourd’hui entre 80% et 120% de son chiffre d’affaires annuel.


Le principal goulet d’étranglement qui freine la croissance d’un cabinet, c’est les ressources humaines. Concrètement, beaucoup de cabinets ne peuvent pas absorber la charge de travail, car ils n’ont pas assez de collaborateurs en interne. La fameuse pénurie de talents. Donc, le KPI numéro 1 pour piloter la croissance d’un cabinet comptable selon Romain, c’est le nombre de collaborateurs (à mettre en parallèle du nombre de dossiers et de leur croissance dans le temps).


Pour grandir, le cabinet doit donc :

  • Prendre soin de ses collaborateurs, afin de les garder le plus longtemps possible et de les aider à monter en compétence, tout au long de leur carrière.

  • Soigner son image, afin de booster sa marque employeur (et attirer les meilleurs talents).


Romain est aussi très attaché à la productivité. L’utilisation d’outils permettant de gagner du temps au quotidien est un levier de croissance qui agit directement sur les opérations (la tenue comptable par exemple) et sur la satisfaction des collaborateurs (bien être au travail, grâce aux outils les plus performants du marché par exemple).


Concernant le maintien et l’amélioration de la rentabilité du cabinet, il y a deux leviers :

  • la maîtrise des temps passés par les collaborateurs sur les dossiers clients (la communication, la formation et les outils y sont pour beaucoup) ;

  • et la capacité des experts-comptables à bien vendre leurs missions.


Maîtriser les leviers de croissance permet de piloter son cabinet. Mais l’environnement externe impacte le développement des entreprises. Il faut donc anticiper un maximum les changements, pour éviter les zones de turbulence. C’est la troisième vie de l’expert-comptable.


3 - Anticiper les changements à venir

Bien-être au travail, marque employeur, RSE, digitalisation, évolution de la législation… Tous ces changements liés à l’environnement des cabinets impactent leur croissance.


Les experts-comptables qui ont su mettre des moyens sur leur marque employeur et la digitalisation de leur système d’information ont pris une avance de plusieurs années sur la concurrence. D’où l’importance d’anticiper les changements à venir.


Romain parle notamment de la facture électronique, qui devrait impacter les honoraires des cabinets (quid des 70% de CA liés à la tenue comptable ?) les métiers (quid de l’assistant-comptable chargé de saisir les écritures ?) et les clients (comment accompagner les TPE/PME dans ce changement d’envergure ?).


Romain est certain que les entreprises auront toujours besoin d’être accompagnées dans leur gestion et leurs finances. L’expert-comptable restera leur partenaire privilégié. Les cabinets et leurs équipes devront sûrement s’ouvrir à de nouvelles missions, comme le contrôle de gestion, la gestion de trésorerie, ou le juridique.


L’expertise-comptable est un métier passionnant. Une carrière longue, riche et pleine de rebondissements s’offre à tous ceux qui sont prêts à saisir cette opportunité. Romain met en avant la chance incroyable qu’il a - en tant qu’expert-comptable - de parler chaque jour avec des entrepreneurs.


La comptabilité est un socle.


Et le conseil est le levier de l’épanouissement des professionnels du chiffre.


Alors, prêt à vous lancer ?



Pour suivre Romain Jousselin ça se passe ici :


Ressources complémentaires sur la croissance d’un cabinet d’expertise-comptable

🔥 Pour aller plus loin avec nous :

  • Abonnez-vous à notre podcast sur votre plateforme d’écoute favorite 🤩.

  • Suivez nos ressources gratuites sur Youtube


inscription newsletter les geeks des chiffres

Commenti


bottom of page