• Nicolas Piatkowski

Les 4 règles d'or pour faire un planning de révisions en béton



On peut tout-à-fait réussir ses études sans organiser des mois à l’avance son planning de révision.


D’ailleurs, vous connaissez certainement pas mal de lycéens et d’étudiants qui y sont parvenus. Mais avez-vous aussi connu toutes celles et ceux pour qui ça n’a pas fonctionné et qui ont échoué ?


Faire un planning de révisions en béton est la meilleure solution pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté : pas d’impasse, un plan pour savoir par où commencer, moins de stress le jour J et avant, une meilleure préparation… au moins, vous pourrez vraiment dire que vous avez tout donné.


Vous ressentirez de la fierté pour vous-même, quel que soit le résultat.


Le maître-mot en matière de planning de révision, c’est l’organisation. Mais ce n’est pas le seul… ce serait trop simple. On parle aussi de préparation en amont, de priorisation, de précision, de construction et enfin, d’action.


Démarrons dans l’ordre en commençant par la préparation du planning de révisions idéal.


Préparer la création de son planning de révision


Avant de vous lancer dans le concret et le calendrier (“lundi de 8h à 10h - Comptabilité”), il faut être au clair sur tout le programme. Insister sur l’étape de la préparation permet de gagner du temps par la suite et d’éviter les erreurs.


Commencez donc par bien compter le nombre de jours qu’il vous reste avant l’examen. Prenez en considération les jours pendant lesquels vous pouvez travailler bien sûr, laissez-vous des jours de repos, importants pour recharger vos batteries.


Ensuite, listez tout ce qu’il y a à réviser et à apprendre. Aucun cours, sujet, formule, étude de cas ou définition ne doit vous échapper !


Une fois que vous aurez tout englobé, aucune donnée de l’équation ne vous posera problème. Ce sera plutôt simple de construire un planning équilibré et efficient. Mais il y a une dernière chose à prendre en compte avant de d’y mettre : vos priorités.


Priorisez selon vos forces et vos faiblesses


Avant d’attaquer le planning en lui-même, abordons un point très important : il est inutile de réviser chaque cours de la même manière. Si vous êtes passionné d’entrepreneuriat, vous avez sans doute déjà mieux intégré les concepts propres à cette matière par rapport aux autres.


En revanche, si les chiffres ne sont vraiment pas votre fort et que les cours ne vous ont pas passionné, mieux vaut mettre l’accent sur la gestion et y passer plus de temps.


Tout ou rien alors ? Non, tout de même ! Mais on procède avec intelligence. Mettez l’accent sur les sujets qui vous posent soucis et ne prévoyez pas de réviser chaque matière de la même façon : ce serait une perte de temps.


Maintenant que vous savez qu’il n’y a pas 2 plannings de révisions identiques et que chacun dépend des points faibles et forts de l’étudiant, passons à la construction d’un planning de révisions solide, efficace et donc nécessairement précis.


Un planning de révisions précis et bien construit


Pas de panique, avec un bon planning, les exams ne seront plus synonymes de problèmes mais de challenge !


Un bon planning de révisions est un planning précis : demi-heure par demi-heure, en commençant par fixer une heure de démarrage le matin et une heure d’arrêt le soir (pas trop tard si possible, 22h étant déjà tardif).


OK, mais techniquement, comment faire son planning de révisions ? Créez un tableau sur un support papier ou un tableur Excel ou Google Sheets. Ajoutez-y des couleurs et des petits mots motivants et inspirants, cela vous aidera à vous motiver au quotidien : rien de tel que les petites attention envers soi-même.


Concernant la répartition des leçons, prenez en compte 2 facteurs clés : vos priorités définies plus haut, et l’ancienneté des cours. Commencez donc par le plus difficile et le plus ancien. Terminez par ce que vous avez vu en dernier et ce qui vous pose le moins de soucis.


Les plus grandes angoisses gagnent à être traités en début de planning pour pouvoir ensuite se concentrer sereinement sur les autres matières. On met donc les impasses, les domaines obscurs et les cours jamais appris au début.


De la même manière, pour organiser vos révisions quotidiennes, pensez aussi à prévoir d’étudier les matières et sujets qui vous posent le plus de soucis le matin. Pourquoi ? Pour vous en débarrasser au plus vite et vous libérer l’esprit.


Enfin, alterner différentes thématiques pour ne pas faire d’overdose ni d’indigestion. Se changer l’esprit avec un peu de finance avant de se remettre le lendemain au management, ça fait rêver non ?


Plus sérieusement, mieux vaut éviter de passer des journées entières sur le même sujet. L’attention et la concentration chutent au fil du temps et alterner les matières est une technique pour feinter votre cerveau.


Et voilà, le tour est joué : vous avez face à vous un planning de révisions de qualité, adapté à votre profil et prêt à être mis en pratique. Mais ce n’est pas terminé pour autant… il manque encore un ingrédient indispensable : l’action.


Une fois le planning de révisions bouclé, le plus dur est fait (vraiment ?)


Vous avez maintenant toutes les clés construire un planning de révisions en béton armé qui vous permettra de réussir haut la main vos examens. Vraiment ?


Vous pensez vous en sortir aussi facilement avec joli planning tout neuf ? Il manque le facteur principal de votre succès : l’action.


Planifier est nécessaire… mais c’est de passer à la pratique qui fera vraiment la différence ! Comme beaucoup d’étudiants, peut-être êtes-vous passé maître dans l’art de faire des plannings que vous ne tenez jamais.


Résultat, vous vous retrouverez à une semaine de l’examen en ayant à peine commencé. Tant mieux si vous vous en sortez de cette manière. Mais pour réduire votre stress, avoir de meilleurs résultats et au final passer moins de temps à réviser en étant plus efficace, rien de tel qu’un planning de révisions malin et surtout, respecté.


Construire le planning de révisions parfait ne vous sera d’aucune utilité si vous ne le suivez pas de bout en bout.


Alors dès le départ, évitez de prendre du retard et de procrastiner. Il sera ensuite impossible de rattraper ce retard et vous devrez commettre l’irréparable : faire l’impasse sur un cours… ou plusieurs.


Alors au travail ! Une fois le planning bouclé, on ne perd pas de temps et on plonge son cerveau dans l’action. Le plus difficile est toujours de se lancer. Une fois la machine en route, c’est la routine.


Bon courage et puisse le sort vous être favorable.



👉 Pour aller plus loin avec nous


> Découvrez toutes nos formations en ligne en comptabilité et gestion financière.

> Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un florilège de contenu pour progresser et s'inspirer sur tous les domaines du chiffre

> Abonnez-vous à notre chaîne Youtube pour découvrir toutes nos vidéos gratuitement.