Capture d’écran 2019-05-09 à 11.47.58.pn

Par Soumaya Dziri - 17 avril 2019

Lecture : 20 min

Mise à jour réforme 2019 DCG

Le Guide du DCG

La filière de l’expertise comptable compte à son actif 8 années d’études et se structure par trois niveaux de diplômes :

  • 1er niveau (BAC + 3) : le Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) qui correspond à 180 crédits (E.C.T.S.) ;

  • 2e niveau (BAC + 5) : le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG) qui correspond à 120 crédits (E.C.T.S.) ;

  • 3e niveau (BAC + 8) : le Diplôme d’Expertise-Comptable (DEC), c’est le niveau final pour devenir expert-comptable.

Le DCG est donc la première porte vers le métier libéral d’expert-comptable.

Mais pas que…

C’est un diplôme d'État de niveau II qui permet aussi d’autres accès et débouchés grâce aux connaissances de base en comptabilité et en finance d'entreprise qu’il confère aux étudiants.

 

Non seulement, le DCG forme des professionnels à l’interprétation, la gestion et l’optimisation des chiffres, mais aussi il offre un socle très solide sur toutes les questions juridiques touchant à la comptabilité et la gestion financière dans une entreprise (Droit fiscal, Droit des sociétés, Droit social…).

 

Vous l’aurez compris, le DCG est considéré comme la référence pour tout étudiant souhaitant faire carrière dans ces domaines. Il confère une bonne autonomie pour produire et gérer les comptes d’une entreprise. C’est un diplôme très recherché sur le marché du travail.

 

Ce guide a pour but de vous donner toutes les réponses à vos questions d’orientation sur la filière du Diplôme de Comptabilité et de Gestion.

 

​Voici le plan du guide :

  1. DCG : Définition et statistiques 2019

  2. DCG : Inscriptions, conditions et dispenses

  3. DCG : Programme

  4. DCG : Déroulement de l’examen

  5. DCG : Préparation

  6. DCG : Débouchés

DCG À DISTANCE.png
 

1.  DCG : Définition et statistiques

 

DCG définition

 

Le Diplôme de Comptabilité et de Gestion suit le schéma européen Licence-Master-Doctorat (LMD).

 

Il se réalise en général en 3 années et donne le grade de licence (Bac + 3).

 

Son programme intense et très condensé, composé de 13 matières (UE) obligatoire et d'une matière facultative, est connu pour rythmer les semaines de cours de manière très soutenue.

 

Les étudiants ayant un attrait pour les études longues et riches choisissent ce diplôme en toute connaissance de cause.

 

Il permet à la fois la poursuite des études vers l’expertise comptable mais aussi un accès aisé au monde professionnel. C’est un diplôme connu pour être beaucoup plus technique et concret que les licences universitaires.

 

Un peu comme le Baccalauréat ou la Prépa, le DCG est très riche en connaissances et demande un lourd travail de mémorisation et de rigueur.

 

Les étudiants valident le DCG s’ils obtiennent une moyenne générale supérieur ou égale à 10/20 (sans note éliminatoire).

Capture d’écran 2019-02-19 à 12.53.53.pn

DCG statistiques 2019

 

Au niveau des statistiques nationales, les taux de réussites de chaque épreuve (notes supérieures ou égales à 10/20) de l’année 2019 sont assez moyennes dans l’ensemble :

 

  • UE 1 Introduction au Droit : 39 % (26 % en 2018)

  • UE 2 Droit des Sociétés : 31 % (36 % en 2018)

  • UE 3 Droit social : 28,5 % (30 % en 2018)

  • UE 4 Droit fiscal : 46 % (42 % en 2018)

  • UE 5 Économie : 44 % (40 % en 2018)

  • UE 6 Finance d'entreprise : 40 % (39 % en 2018)

  • UE 7 Management : 55 % (53 % en 2018)

  • UE 8 Systèmes d'information de gestion : 52 % (50 % en 2018)

  • UE 9 Introduction à la comptabilité : 55 % (52 % en 2018)

  • UE 10 Comptabilité approfondie : 34 % (46 % en 2018)

  • UE 11 Contrôle de gestion : 42 % (30 % en 2018)

  • UE 12 Anglais des affaires : 47 % (50 % en 2018)

  • UE 13 Relations professionnelles : 72 % (72 % en 2018)

 

Environ 30 % des candidats obtiennent le DCG au bout des 3 ans.

Ce qui reste assez faible. Ce taux est forcément causé par le fait qu’il n'existe pas de rattrapage possible et par la règle de la note éliminatoire inférieure à 6/20.  

 

Ainsi les étudiants ayant obtenu une note éliminatoire à une matière ne valident pas leur DCG même si leur moyenne générale est supérieure ou égale à 10/20.

2. DCG : Conditions, inscription et dispenses

 

DCG conditions

 

Le DCG est un diplôme d'État. C’est le Ministère de l’Éducation Nationale qui organise l’examen du DCG. Il n’existe qu’une seule session par an.

 

L'inscription au DCG comporte certaines conditions.

 

Pour passer le DCG, il faut être titulaire d’un Baccalauréat, ou d’un diplôme/titre admis en dispense du baccalauréat en vue de l’inscription dans les universités, ou de deux unités d’enseignement du CNAM, ou d’un diplôme homologué au niveau I, II, III ou IV figurant sur la liste d’homologation des titres et diplômes de l’enseignement technologique (arrêté du 17 juin 1980), ou d’un diplôme enregistré au niveau I, II, III ou IV du R.N.C.P..

 

 

Le DCG s'adresse le plus souvent à des bacheliers des filières ES, S ou STMG.

 

L’accès direct en 2e année est possible pour les titulaires du BTS CG (comptabilité et gestion), du DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) option gestion comptable et financière et d'une L2 d'économie et gestion.

Concernant les conditions d’inscription au DCG pour les titulaires de diplômes étrangers, une attestation de comparabilité doit être fourni pour prouver l’équivalence des diplômes étrangers avec ceux demandés.

 

Cette attestation de comparabilité est délivrée par le CIEP ENIC-NARIC, organisme qui a pour mission la reconnaissance des diplômes étrangers.

 

Si vous avez un diplôme étranger et que vous souhaitez passer le DCG, voici le lien du CIEP ENIC-NARIC pour effectuer votre demande d’attestation : http://www.ciep.fr/enic-naric-menu/comment-obtenir-attestation.

DCG inscription

Toute inscription s’effectue directement en ligne sur le site public de la Maison des examens : https://ecc.orion.education.fr/inscrinetdcsportail/inscription

 

Plus d’infos via ce lien : https://siec.education.fr/examens/dcg-dscg/inscription-dcgdscg-324.html

 

Chaque étudiant doit payer des droits de 22 euros par Unité d’Enseignement (UE) pour valider son inscription. Ces droits sont payables par chèque à l’ordre du Trésor Public ou à la paierie de l’Ambassade de France pour les étudiants étrangers. Cette condition n’est pas applicable aux pupilles de la Nation et aux étudiants boursiers d’enseignement supérieur.

 

La session d’examen étant annuelle, les inscriptions commencent en janvier et se terminent en février de chaque année.

 

Comment se déroule la phase d’inscription au DCG ?

Après avoir rempli le formulaire de pré-inscription sur internet, les candidats reçoivent par mail leur confirmation d'inscription leur indiquant leur numéro d'inscription à retourner avec toutes les pièces justificatives demandées et le chèque des droits d’inscription sous pli recommandé avec accusé de réception.

 

Les candidats reçoivent leur convocation à l’examen environ 3 semaines avant le début des épreuves.

Bâtissez une carrière ambitieuse en Comp
 

DCG dispenses

Des dispenses à certaines UE existent en fonction de certains diplômes :

 

Ces dispenses doivent être précisées lors de la phase de pré-inscription en ligne.

Par exemple, si vous êtes titulaire du BTS CG depuis 2017, vous êtes dispensés de passer 6 UE sur 13 : UE 1 - Introduction au droit, UE 5 - Économie, UE 8 - Systèmes d’information de gestion, UE 9 - Introduction à la comptabilité, UE 12 - Anglais appliqué aux affaires et UE 13 - Relations professionnelles.

 

Rien ne vous empêche de passer ces UE pour obtenir des points en plus.

3. DCG : Programme

Le DCG est structuré en 14 unités d’enseignement (UE) dont une épreuve orale et d'une épreuve facultative de langue étrangère.

En plus des épreuves, un stage d’une durée minimale de huit semaines en entreprise est obligatoire pour passer la 13e UE – Relations professionnelles. Les étudiants qui le souhaitent peuvent aussi s’inscrire à l’épreuve facultative en langue étrangère.

En fonction des écoles, les UE sont réparties durant trois années. Mais le passage des examens est libre.

 

Il est possible de valider son DCG en une seule session par exemple pour les inscriptions en candidat libre.

 

Les UE du DCG sont regroupés en 4 catégories : la Gestion, le Droit, le Management et l'Économie.

Avec la réforme 2019 du DCG, toutes ces matières sont maintenant classées en 4 axes :

  • Axe 1 : Droit des affaires (UE 1 à 4) : Fondamentaux du droit (UE1), Droit des sociétés et des groupements d’affaire (UE2), Droit Social (UE3) et Droit Fiscal (UE4) ;

  • Axe 2 : Gestion comptable et financière (UE 6,9,10 et 11) : Finance d’entreprise (UE6), Comptabilité  (UE9), Comptabilité approfondie  (UE10) et Contrôle de gestion (UE11) ;

  • Axe 3 : Analyse économique et managériale (UE 5 et 7) : Management (UE7) et Économie Contemporaine (UE5) ;

  • Axe 4 : Communication et environnement numérique (UE 8, 12, 13 et 14) : Systèmes d’information de gestion (UE8), Anglais des affaires (UE12), Communication professionnelle (UE13) et Langue vivante étrangère (UE14, facultative).

 

Vous pouvez consulter le programme détaillé de chaque UE sur le Bulletin officiel n° 25 du 20 juin 2019.

4. DCG : Déroulement de l’examen

Les épreuves du DCG se déroulent en général fin mai ou début juin de chaque année.

Les résultats sont délivrés sur internet fin août ou début septembre de la même année.

 

Ils sont disponibles via le site https://ocean.siec.education.fr/index.html.

Les candidats doivent se munir de leur numéro de matricule indiqué sur leur convocation pour pouvoir les consulter. Un relevé de note final est envoyé par la suite par courrier à chaque candidat.

 

L’examen se déroule à l’écrit sauf pour l’UE 13 Communication professionnelle. Chaque épreuve a sa propre durée.

Le système de validation est différent du système universitaire.

Pour valider le DCG, il faut avoir un minimum de 10/20 de moyenne générale avec la double condition de ne pas avoir eu une note éliminatoire à une UE, c’est-à-dire une note inférieure à 6/20.

Il n’y a pas de rattrapage possible, le contrôle continue n’existe pas.

 

Les écoles préparent seulement les étudiants à l’examen final.

 

Les examens sont organisés au niveau national chaque année.

Toute note supérieure ou égale à 10 est définitive, l’étudiant ne peut repasser l’UE en question pour espérer avoir un meilleur résultat.

L’étudiant ne peut repasser que les UE inférieures à 10. Attention toutefois, repasser une UE annule l’ancienne note, même si elle s'avère être supérieure.

  • Durée des épreuves et crédits européens avant la réforme 2019 du DCG : 

 

Durée des épreuves et crédits européens après la réforme 2019 du DCG : 

 

5. DCG : Préparation

 

Le DCG peut se préparer de plusieurs manières différentes. Cela varie en fonction du projet et des besoins de chaque candidat.

 

Il s’agit du :

  • DCG en formation continue

  • DCG en alternance

  • DCG à distance

 

DCG en formation continue

 

Après l’obtention du Bac, les étudiants s’orientent le plus souvent vers le format scolaire de la formation continue.

Il est proposé par des établissements publics ou privés. Un dossier de candidature motivé est très souvent demandé.

 

L’établissement de référence est le lycée public. La sélection y est très pointue et le taux de réussite plus fort.

 

Voici la liste officielle des lycées et écoles autorisés à la préparation du DCG : https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=129347

DCG en alternance

 

Un autre format possible est la préparation du DCG en alternance.

 

La majorité des établissements privés le propose. Il permet à l’étudiant de s’exonérer des frais de scolarité, qui sont pris en charge par l’employeur qui l’emploie.

 

Dans ce cas, la formation est alternée entre l’école et l’entreprise. Le rythme est aléatoire en fonction des écoles. En général, 2 jours à l’école et 3 jours en entreprise par année scolaire.

 

Le taux de réussite est plus faible qu’en formation continue puisque les étudiants ont moins d’heures de cours et de préparation. Les vacances scolaires sont dédiées à l’entreprise, moins aux révisions. Ce qui peut expliquer ce constat.

 

L’étudiant alternant signe un contrat tripartite entre l’école et l’entreprise. Ce peut être un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation.

 

Ce sont tous deux des contrats de travail. L’étudiant prend le statut légal de salarié et est soumis aux règles du code du travail.

 

L’avantage de l’alternance est l’expérience professionnelle obtenue à la fin de son contrat et le salaire partiel que l’étudiant reçoit chaque mois. Très souvent, les étudiants en alternance sont embauchés à la fin de leur contrat par la suite chez le même employeur.

DCG à distance

Autre possibilité de préparer le DCG est de le faire à distance ou par correspondance.

 

Ce format est très apprécié des salariés car il leur permet de passer leur diplôme sans quitter leur job pour éviter de faire une concession sur leur salaire. Idem pour les personnes en reconversion professionnelle.

 

Dans ce cas, les candidats s’inscrivent en “candidat libre” à l’examen et choisissent librement les UE qu’ils souhaitent passer.

 

Ils peuvent alors choisir de passer une UE par an comme toutes les UE la même session.

 

Si vous choisissez de passer le DCG en candidat libre, le mieux est de commencer par les UE d’introduction (UE 1, 5, 9, et 12) avant de passer aux autres qui nécessitent d’avoir certaines bases.

 

 

Les avantages du DCG à distance sont multiples.

La formation se déroule en ligne (vidéos, cours, fiches, cas pratiques…), il n’y a donc pas de problèmes ni avec le lieu ni avec le temps.

 

Les étudiants se forment à leur rythme, n’importe où, n’importe quand sans rater un seul cours. Les vidéos sont visionnables à l’infini ! L’accès à une communauté des élèves et aux professeurs en ligne y est possible.

 

Quelques écoles envoient les cours de DCG par correspondance en format papier.

 

Aussi, l’intérêt du DCG en ligne, c’est que n’importe qui peut passer son DCG à distance, il n’y a pas de problème d'âge ou de dossier de candidature. C’est un bon avantage pour les personnes en reconversion professionnelle qui ne souhaitent pas revenir au format scolaire.

 

Les étudiants en alternance ou en formation continue choisissent aussi ce format en parallèle pour avoir un autre canal de révision (format digital), mais aussi pour passer leur dernières UE à valider. Cela leur évite de redoubler une classe.

 

Mais ce format présente aussi des désavantages.

 

Le DCG à distance réclame une haute autonomie et beaucoup de rigueur. L’étudiant doit avoir un emploi du temps bien organisé pour pouvoir allier révision, activité professionnelle et vie de famille.

 

La motivation doit absolument être au rendez-vous pour pouvoir réussir.

 

Sans organisation bien réfléchie, la validation du DCG en est moins assurée.

 

 

6. DCG : débouchés

 

Poursuivre les études après un DCG

 

Le DCG est le premier palier vers l’expertise comptable.

 

Voici à quoi ressemble la poursuite logique dans le même domaine :

  • 2e palier (BAC + 5) : le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG) qui correspond à 120 crédits (E.C.T.S.), il offre le grade de Master ;

  • 3e palier (BAC + 8) : le Diplôme d’Expertise-Comptable (DEC), c’est le niveau final pour devenir expert-comptable. Ce niveau est assorti d’un stage de 3 ans. L’obtention du DEC permet l’inscription à l’Ordre des experts-Comptables. L’un des 15 ordres professionnels de France. Il donne le grade du Doctorat.

Le DCG offre le grade européen de Licence.

Il est possible de continuer ses études vers d’autres masters que ce soit à l’université (filière CCA) ou en école de commerce. Il n’est pas rare de voir des étudiants se réorienter après un DCG.

Il permet aussi l’inscription aux concours de l’État pour entrer dans la fonction publique.

Les métiers avec un DCG

 

Le DCG permet l’obtention de postes à responsabilité dans les métiers comptables. C’est un diplôme très recherché par les recruteurs.

Ils ouvrent divers postes tels que :

  • Collaborateurs comptables en cabinet d'expertise comptable,

  • Comptable en entreprise,

  • Chef comptable,

  • Responsable ou Directeur Administratif et Financier (RAF ou DAF) en PME/PMI,

  • Contrôleur de gestion junior,

  • Crédit manager,

  • Gestionnaire de paie ou Responsable de paie,

  • Comptable Unique en PME

  • ou bien Auditeur financier.

Les salaires avec un DCG

 

 

Avec plus d’expériences, les titulaires du DCG évoluent vers des postes de management et de conseil.

 

En règle générale, le salaire d'un titulaire du DCG sans expérience professionnelle avoisine les 24 000 euros bruts à l'année, les premières années de carrière.

 

Biensûr, cela varie en fonction de l'expérience professionnelle, du type de poste et de la situation géographique de l'entreprise, Province vs Ile-De-France notamment.

 

Un comptable avec un profil DCG et 10 ans d'expérience à son actif, peut obtenir un salaire annuel brut compris entre 40 000 € et 50 000 € par exemple.

 

Le métier de comptable est le métier de base pour les titulaires de ce diplôme.

 

Vous avez des questions sur le DCG ? N’hésitez pas à nous les poser en commentaires.

 
Capture d’écran 2019-05-09 à 11.47.58.pn

Qui suis-je ?

Bonjour !

Je m'appelle Soumaya Dziri. Je suis titulaire du DCG et du DSCG. J'ai complété mon cursus par un Master en Marketing Digital en Grande École de Commerce.

J'ai ensuite co-fondé Les Geeks des Chiffres pour aider tous les étudiants à cartonner leur diplôme en compta. J'écris pour vous inspirer et vous motiver.  Bonne lecture !

PRÉPAREZ VOTRE DCG À DISTANCE AVEC LES GEEKS DES CHIFFRES

Copyright : 2019 SAS Nisop - Tous droits réservés - OF enregistré sous le n° d'activité 11 75 51616 75 - Tél : 01 48 30 12 32